Maladie de Morton

1. Définition

Il s’agit de la compression d’un nerf entre le troisième et le quatrième métatarse. Il se développe alors au fil du temps un névrome, sorte de renflement du nerf à ce niveau. Cette compression naît d’un affaissement de la voûte transversale, pronation (*) accrue ou chaussures trop étroites. La douleur siège entre le 3 ème et le 4 ème orteil et sur les faces de ceux-ci. Cette douleur peut être provoquée en comprimant l’un contre l’autre les deux métatarses, entraînant parfois comme une décharge électrique.

(*) La pronation est une déviation du pied, telle que celui-ci se couche vers l’intérieur, avec comme conséquence, un affaissement de la voûte plantaire.

2. Étude clinique

Il s’agit souvent de femmes dont l’âge se situe entre 30 et 50 ans
a) la douleur: métatarsalgie dont les caractéristiques sont typiques le plus souvent :
– survient à la marche au bout d’un certain périmètre de marche
– de type aigu (brutale et violente) ressentie comme une aiguille enfoncée dans l’avant-pied ou décharge électrique
– très ponctuelle avec irradiations dans les orteils correspondants, le patient s’arrête presque toujours pour se déchausser et se masser l’avant-pied
– la crise peut se reproduire n’importe quand
– par la suite, les crises vont se répéter avec une fréquence variable pouvant constituer un handicap
b) l’examen clinique:
-souvent mise en évidence d’un trouble statique : PC avec avant-pied plat le plus souvent
-la douleur siège dans un espace et non au niveau des têtes
-pour palper l’espace : +mettre 1 doigt au-dessus et 1 en-dessous de l’espace et comprimer +pression transversale du métatarse pouvant irradier la douleur dans les 2 orteils
-dans le cas d’une bursite :espace gonflé et divergence des 2 orteils
-dans le cas d’un névrome :anesthésie en feuillet de livre des 2 orteils
-la radio n’a pas de particularité
-l’IRM du pied montre un névrome ou une bursite

3) Traitements

a) médical: suffisant dans la grande majorité des cas
-diminution de la marche et station debout pendant période de crise
-conseils de chaussage : talons pas trop hauts et avant-pieds larges
-semelles orthopédiques :ARC avec languette ou BRC+ESAC de chaque côté de l’espace douloureux afin d’écarter les têtes métatarsiennes (cependant, cette solution réduit l’espace disponible pour le pied, dans la chaussure. Cet inconvénient n’empêche pas un soulagement fréquent et certain)
-infiltrations de corticoïdes dans l’espace. Bons résultats, améliorés si associées aux semelles
-bandage nocturne
-massages et assouplissements de l’avant-pied
b) chirurgical: proposé en cas d’échec du traitement médical
-ablation de la bourse séreuse
-ablation du névrome :l’anesthésie des orteils persistant, le nerf peut repousser anarchiquement avec des douleurs résiduelles.
Il y a aura environ deux à trois semaines d’arrêt de travail, après l’opération.

Glycémie – Hémoglobine glyquée (HbA1c)
La varicelle (et le zona)