Vaccinations : le rappel Tétanos-Polio

La vaccination contre le tétanos et la poliomyélite ne concerne pas que les enfants : pour les adultes, un rappel tous les dix ans est indispensable. On utilise un vaccin associé qui protège contre les deux maladies à la fois.

Pourquoi se protéger contre le tétanos ?

Le tétanos est causé par un microbe, le bacille tétanique, qui vit généralement dans la terre. IL peut s’introduire dans le corps par n’importe quelle blessure ou plaie. Il produit alors une substance qui attaque le système nerveux et provoque une contracture généralisée du corps. Cette maladie reste mortelle une fois sur deux. En cas de guérison, elle laisse le plus souvent de graves séquelles. La vaccination est la meilleure protection contre cette maladie. En France, si les enfants et les jeunes adultes sont bien vaccinés, les personnes plus âgées le sont beaucoup moins: ce sont elles qui sont les plus touchées par le tétanos.

Pourquoi se protéger contre la poliomyélite ?

L’infection due au virus de la polio peut provoquer de la fièvre, un mal de gorge, des nausées, des maux de tête et d’estomac, une diarrhée, une raideur du cou. Elle peut aussi ne produire aucun symptôme. Dans sa forme la plus grave, la poliomyélite provoque des paralysies au niveau des bras, des jambes ou des muscles qui permettent la respiration. Le plus souvent, ces paralysies persistent. En France, comme dans tous les pays où la vaccination est généralisée, il n’y a quasiment plus de cas de polio. La vaccination reste indispensable car :

  • cette maladie existe encore dans les pays tropicaux.
  • elle pourrait réapparaître dans des groupes de personnes non vaccinées ou vaccinées depuis très longtemps.

Pourquoi les rappels sont-ils nécessaires ?

La protection apportée par le vaccin contre le tétanos et la polio diminue avec le temps et finit par disparaître si on ne la renforce pas. Grâce aux rappels, on reste protégé.

Quand faut-il réaliser ces rappels ?

Un rappel est nécessaire tous les 10 ans.

Que faire quand on a oublié des rappels?

Cela ne nécessite pas de recommencer le schéma complet de vaccination. Il faudra faire le point avec votre médecin sur le nombre de vaccins déjà faits et sur les rappels qui vous manquent. Les injections manquantes doivent être réalisées au minimum à un mois d’ntervalle. Profitez des rencontres avec votre médecin pour mettre à jour vos vaccinations.

Que faire en cas de réactions au vaccin ?

Le vaccin contre la poliomyélite est très bien toléré. Le vaccin contre le tétanos entraîne exceptionnellement une douleur au point d’injection et une fièvre modérée pendant un ou deux jours après la vaccination. Il est possible d’appliquer des compresses imbibées d’alcool pour atténuer la réaction. La prise d’aspirine ou de paracétamol (en l’absence de contre-indication) permet de faire baisser la fièvre.

Vaccinations à l’âge
adulte
tétanos et
poliomyélite
rappel tous les dix
ans
rubéole
pour toutes les
femmes non vaccinées en âge
d’avoir des enfants
grippe
tous les ans, pour
les personnes âgées et pour les
personnes atteintes de certaines maladies de
longue durée

Votre médecin peut vous recommander d’autres vaccinations dans certaines circonstances, par exemple :

  • si vous partez en voyage, selon le lieu et les conditions de votre séjour,
  • si vous êtes atteint de certaines maladies de longue durée,
  • si vous travaillez en collectivité: hôpital, maison de retraite, etc.
Activité d’un antibiotique: comment , pourquoi ?
les vaccins