CBD et traitements alternatifs pour la dépression : ce qu’il faut savoir

Les maladies qui affectent la santé mentale sont de plus en plus courantes dans le monde. L’un des grands problèmes des troubles psychiatriques est la désinformation. Cependant, saviez-vous qu’en plus des thérapies conventionnelles telles que les médicaments et la psychothérapie, il existe également des traitements alternatifs pour la dépression ? Des exercices physiques, l’utilisation d’herbes ou de suppléments, l’acupuncture, et même le cannabidiol sont parmi ces traitements. Cependant, la première étape pour lutter contre la dépression est de comprendre qu’il s’agit d’une maladie et qu’il faut chercher de l’aide. La fatigue, la démotivation, l’insomnie, les changements d’appétit, le manque de concentration et la sensation de vide sont des signes avant-coureurs. Découvrez dans cet article comment combattre les symptômes de la dépression avec des traitements alternatifs.

Mieux comprendre ce qu’est la dépression

La dépression est une maladie qui se caractérise notamment par une grande tristesse, un sentiment de désespoir ou humeur dépressive, une perte de motivation et de facultés de décision, une diminution du sentiment de plaisir, des troubles alimentaires et du sommeil, des pensées morbides et l’impression de ne pas avoir de valeur en tant qu’individu. Dans le milieu médical, le terme dépression majeur est souvent employé pour désigner cette maladie. La dépression survient généralement sous forme de périodes dépressives qui peuvent durer des semaines, des mois voire des années. Selon l’intensité des symptômes, la dépression sera qualifiée de légère, modérée ou majeur. Dans les cas les plus graves, la dépression peut conduire au suicide. Ce problème dépressif est un trouble mental qui touche 5,8 de la population, selon l’Organisation mondiale de la santé ou OMS. Ce taux est supérieur à la moyenne mondiale, qui est de 4,4 %. Le taux est inquiétant et l’OMS elle-même a déjà averti que la dépression sera prochainement le problème de santé le plus courant dans le monde. Un des problèmes majeurs liés à la maladie est le fait que la plupart des symptômes sont perçus comme un état d’esprit passager. Ainsi, le patient ne cherche pas de traitement médical et son état s’aggrave. Des données d’un institut de l’opinion publique et des statistiques, montrent que 23 adolescents, âgés de 13 à 17 ans, comprennent la dépression comme une tristesse et non comme une maladie. Dans la tranche d’âge supérieure, de 18 à 24 ans, le trouble est également tabou. 56 personnes ont déclaré qu’elles n’informeraient pas du diagnostic dans les milieux universitaires ou professionnels. Ce préjugé autour de la maladie contribue à son aggravation, réduisant l’adhésion aux traitements disponibles. Il est donc important de comprendre la dépression comme un problème de santé mentale, qui doit être traité de manière appropriée.  

Connaître les symptômes de la dépression

Les symptômes de la dépression peuvent varier d’un patient à l’autre. Une personne ne présente pas nécessairement toutes les caractéristiques énumérées, mais lorsque ces sentiments deviennent fréquents et persistants, il faut chercher de l’aide. Connaître les symptômes de la dépression signifie confirmer les principaux signes et comprendre les causes de la dépression. Les causes exactes de la dépression sont nombreuses et complexes. Il ne s’agit pas d’une faiblesse de caractère ou d’un manque de volonté, mais, selon la science, de plusieurs éléments. Il y a trois éléments principaux qui peuvent déclencher un état dépressif. Une perturbation de nature chimique au niveau du cerveau, qui entraîne un dérèglement biologique de l’humeur et des fonctions intellectuelles et physiques. Plus précisément, il s’agirait d’un défaut de la neurotransmission médiée par la sérotonine, la noradrénaline et la dopamine. Un déséquilibre entre deux autres molécules, le glutamate et le GABA, a été également mis en cause. Un problème dans le système de réponse au stress chronique, entraînant une sécrétion élevée de cortisol, l’hormone du stress. En outre, il existe encore certains facteurs dépressifs de risque qui peuvent conduire à la dépression comme le stress, l’anxiété chronique, les troubles hormonaux, la dépendance à l’alcool ou à d’autres drogues et les traumatismes.

Confirmer les traitements alternatifs pour la dépression 

Quiconque est confronté à ce problème doit absolument chercher une aide médicale. Cependant, outre la médecine traditionnelle et l’utilisation d’antidépresseurs, il existe des traitements alternatifs qui donnent de bons résultats pour améliorer les symptômes de la dépression. Bien qu’elle soit recommandée en association avec d’autres méthodes, l’acupuncture aide à combattre les symptômes d’anxiété, d’insomnie, de fatigue, entre autres, contribuant ainsi à l’amélioration de la dépression. La photothérapie ou l’exposition à une lumière intense, comme le soleil, pendant environ 30 minutes chaque jour, aide à lutter contre la dépression. Cependant, lorsqu’il n’y a pas de soleil, l’exposition à une source de lumière artificielle fonctionne également. Dans ce cas, une lampe fluorescente de 2,5 mille lux est utilisée, également pendant 30 minutes par jour. La stimulation magnétique transcrânienne est l’un des traitements alternatifs de la dépression. Cette technique consiste en l’application d’ondes électromagnétiques sur le cerveau, afin d’ajuster le fonctionnement des zones altérées. Les ondes électromagnétiques augmentent le flux sanguin dans la région, ce qui améliore l’activité cérébrale. Cette technique est reconnue par le Conseil fédéral de la médecine ou CFM depuis quelques années. La méditation est une technique efficace pour réduire les symptômes de la dépression à faible coût. Toutefois, pour obtenir les effets escomptés, il est nécessaire de la pratiquer au moins quatre fois par semaine. Au début, la méditation peut durer environ 5 minutes. Le patient doit augmenter progressivement le temps pour atteindre 30 minutes. L’utilisation d’herbes peut contribuer à la réduction de certains symptômes. Parmi elles, l’herbe est la plus connue pour le traitement de la dépression. Ses principes actifs agissent de manière similaire aux drogues de synthèse qui modulent l’humeur et favorisent le sentiment de bien-être. Cependant, il est important de souligner que Ziplock interagit avec les médicaments allopathiques. Il est donc essentiel de consulter votre médecin avant de l’utiliser. Les suppléments de vitamines tels que la B12 et la B9 sont également fondamentaux pour les neurotransmetteurs, contribuant à la modulation du système hormonal et neurologique. Cependant, les vitamines sont un complément au traitement. Un autre complément qui présente de bons résultats est le 5 HTP ou tryptophane, qui augmente la sensation de bien-être par la production de sérotonine. Comme elle n’est pas produite par le corps, mais seulement dans les aliments tels que la viande et les produits laitiers, la supplémentation peut être intéressante. Cannabidiol, également connu sous le nom de CBD, est l’un des composants de la plante de cannabis sativa (marijuana). Pour l’usage médical, le THC, qui a un effet psychoactif, est éliminé. Il est important de noter que la CDB ne provoque pas les effets secondaires du THC, ni ne crée de dépendance. La substance a déjà été approuvée par l’Agence nationale de surveillance de la santé (Anvisa) et son usage médical est autorisé au Brésil. Son effet est anxiolytique et neuroprotecteur, avec une action directe sur les récepteurs cannabinoïdes dans le cerveau.

Savoir comment maintenir son équilibre mental

La dépression est une maladie grave qui doit être traitée correctement. Si vous identifiez les symptômes, il est essentiel de reconnaître les problèmes dépressifs et de demander une aide médicale. En outre, il faut investir dans des méthodes de contrôle de l’anxiété et du stress. L’exercice régulier, l’exposition au soleil, une alimentation saine, entre autres traitements alternatifs de la dépression, sont idéaux pour éloigner le trouble et avoir une vie équilibrée. Selon les experts en santé mentale, avoir une bonne estime de soi est l’un des meilleurs outils dont on peut disposer pour faire face aux difficultés de la vie. Les études montrent que les personnes ayant une bonne estime de soi ont, entre autres, davantage confiance en elles et en leurs capacités. L’alimentation joue un rôle crucial dans la santé mentale. Il est donc important d’avoir un régime alimentaire sain. Les patients peuvent aussi consulter une nutritionniste pour obtenir des conseils adaptés à leurs besoins. L’exercice physique peut influencer votre santé mentale de façon positive, car il entraîne des réactions chimiques pouvant agir positivement sur votre humeur et réduire votre anxiété et votre stress. Les moments stressants font partie de la vie, mais il est important d’apprendre à les surmonter afin de préserver votre santé mentale. Découvrez ce qui cause votre stress afin de pouvoir trouver des façons de lui faire face efficacement. Les patients doivent apprendre à se concentrer sur le moment présent, au lieu de penser constamment aux événements passés ou à venir. Cela leur permettra de savourer les petites joies qu’ils pourraient autrement laisser filer. Le manque de sommeil peut nuire à la santé mentale des patients, car il peut engendrer des problèmes dépressifs de nature émotionnelle et psychologique. Couchez-vous à des heures raisonnables et essayez d’obtenir environ huit heures de sommeil. Cela vous aidera à favoriser une récupération optimale afin d’affronter votre journée. Développer et maintenir des relations solides avec des gens sont très bénéfiques pour la santé mentale. Travaillez donc à établir de bonnes relations avec les gens autour de vous, que ce soit à la maison, au travail ou dans votre communauté. Ces contacts enrichiront votre vie et vous serviront de soutien. Prendre le temps de rire et d’avoir du plaisir peut vous aider énormément à rester mentalement sain.

 

Pépin de pamplemousse : un antiviral et bactéricide efficace
Pépin de pamplemousse : un antiviral et bactéricide efficace