La prise de metformine pour le diabète de type 2.

Le diabète est une maladie chronique liée à l’augmentation du taux de sucre ou glycemie dans le sang. Il existe quatre types de diabète : le diabète de type 1 (ou insulino-dépendant chez les jeunes), le diabète de type 2 (ou non insulino-dépendant chez les personnes âgés), le diabète gestationnel (qu’on voit chez les femmes enceintes) et le diabète insipide. En France, la plupart des personnes plus de 40 ans et qui sont en surpoids sont atteint du diabète de type 2. Une fois atteint de cette maladie qui est incurable jusqu’ici, les endocrinologues délivrent un médicament qui est le glucophage ou la metformine. Le traitement à long terme conduit à une carence en vitamine B12 ou cobalamine. D’après certaines etudes, l’utilisation de metformine conduit à une carence en vitamine B12. Le déficit en B12 est-il à l’origine d’autres maladies ?

Quel est la liaison entre la neuropathie diabétique et la carence en vitamines ?

Un des symptômes des patients qui sont diabétiques sont les picotements et l’engourdissement dans les membres. En cas de diabète, il est important de bien savoir gérer la posologie de la metformine. Il est également important faire analyse régulière pour corriger les autres troubles de l’organisme. Le diabète entraine divers pathologie qui sont prouvés d’après des études cliniques comme l’anémie, l’acidose, le trouble rénale, le trouble cardio-vasculaire, le trouble gastro intestinaux … La neuropathie diabétique peut être également une orientation diagnostic évident. Parmi les différents formes de diabète, le diabète de type 2 évoque une risque de carence en vitamine B12. L’administration de la metformine de manière chronique sur le patient entraîne une diminution de taux de B12 dans le sang. Il convient de garder cela à l’esprit et de procéder à un contrôle de diagnostic en laboratoire approprié pour vérifier la dose de cobalamine et ainsi de corriger l’insuffisance. La liaison metformine vitamine B12 doit être connue par le patient pour éviter tout déficit.

Comment vérifier la dose de B12 ?

Il convient ici de rappeler brièvement que la seule mesure de la concentration sérique totale de vitamine B12 n’est pas suffisante (valeurs ≤ 400 pmol/l). Dans le tiers inférieur de la gamme de référence, il se peut qu’il y ait déjà une carence en holotranscobalamine (holoTC), le composé biologiquement actif. On peut avoir une diminution des valeurs de holoTC et augmentation des valeurs de l’acide méthylmalonique et de l’homocystéine. De nos jours, de nouveaux bio-marqueurs permettent de détecter rapidement une carence métaboliquement manifeste. Même lorsque les symptômes cliniques sont absents et que les taux sériques de vitamine B12 sont toujours bien supérieurs à 150 pmol/l qui est la limite inférieure de l’intervalle de référence. Les symptômes de carence non spécifiques du diabète de type 2 liée à l’administration de metformine de façon chronique sur le patient est la diminution de taux de cobalamine. La metformine inhibe l’absorption de la vitamine nerveuse liée au facteur intrinsèque dans l’intestin en bloquant sa voie de transport dépendante du calcium à travers la muqueuse intestinale. Sur les cas clinique, la carence metformine vitamine B12 passe généralement inaperçue. Les signes non spécifiques comprennent un manque de performance, une faiblesse physique persistante après des maladies graves, une perte de poids peu claire, une insécurité de marche, une tendance à tomber, des humeurs dépressives et des problèmes de concentration.

Est-il fréquent que le patient diabétique a une dose de metformine diminuée ?

Sachez qu’il y a une liaison entre la metformine vitamine B12 et les diverses maladie d’un diabétique. Le diabète est un état, il faut donc vivre avec. Il est important que le patient suive un régime alimentaire pour éviter les complications. Le diabète peut également altérer la fonction rénale du patient. L’association insuline à la vie du patient en cas de diabète de type 2 n’est pas exigée. Diverses études ont montré que la probabilité de carence en vitamine B12 est accrue, en particulier chez les diabétiques qui prennent de la metformine. Compte tenu de la fréquence de prescription de la metformine, cette pratique est donc très courante. Le biguanide est considéré comme le premier choix avec le niveau de preuve élevé possible. Si le patient atteint de diabète de type 2 ne peut pas contrôler leur glycémie uniquement par des changements de mode de vie, il doit suivre les recommandations de l’association du diabète dans son pays. Une des recommandations comme en France recommandent explicitement aux diabétiques de contrôler le taux de vitamine B12 régulièrement, en particulier chez les patients souffrant d’anémie ou de neuropathie périphérique. Toutefois, réduire l’apport en vitamine B12 et abaisser les taux sériques avec l’utilisation à long terme de la metformine est le traitement du diabète. L’administration de metformine peut être considérée comme une cause possible d’anémie mégaloblastique chez le patient atteint de diabète.

Est-il important de faire un contrôle régulier ?

En clinique, un taux de B12 inférieurs à la valeur de référence n’est en aucun cas synonyme d’une carence en vitamines. Il est fréquent d’observer un patient diabétique sous metformine et qui ont les symptômes de l’anémie mégaloblastique ou les symptômes de la neuropathie diabétique. Cependant, une carence en vitamine B12 non traitée est en principe associée à des troubles hématologiques ou neuropsychiatriques graves et parfois irréversibles. Les maladies consécutives au diabète telles que les neuropathies, la démence, l’insuffisance rénale et les maladies cardiovasculaires peuvent être aggravées. En outre, une carence en vitamine vasoprotectrice augmente également le risque des dommages microangiopathiques dus à une glycémie élevée. Un inhibiteur est donc utilisé, il s’agit d’un traitement oral. On parle des recommandations des auteurs de l’ADA. Il est important de garder à l’esprit la problématique de la vitamine B12. Sinon, on risque de mal interpréter les troubles comme une neuropathie diabétique au lieu de détecter une carence en vitamines par une nouvelle mesure. 

Armoire à pharmacie : préparez-la pour l’hiver !
La vaccination contre la grippe est-elle utile pour les enfants ?