Avec l’hiver, les gastro-entérites virales arrivent !

Il ne faut pas confondre !
Diarrhée : nombre de selles au moins deux fois plus élevé que la fréquence habituelle ou selles qui deviennent liquides ou semi-liquides.
Gastro-entérite : diarrhée accompagnée de nausées et de vomissements.

Toutes les années, avec une étonnante régularité, la gastro-entérite sévit en France et dans la plupart des pays européens. Cette surprenante régularité reste un mystère, Les scientifiques ne peuvent expliquer pourquoi ces virus (il y en a plusieurs types) sont généralement si ponctuels ni pourquoi ils arrivent parfois avec quelques semaines d’avance … ou de retard.

NB: Les gastro-entérites virales sont particulièrement fréquentes en hiver. Celles causées par des bactéries se présentent en tout temps.
Une gastro-entérite est une inflammation de la paroi du tube digestif (estomac et intestin) en général d’origine infectieuse, et le plus souvent bénigne, évoluant par épidémies.

Le terme « gastro-entérite » est un terme générique, car il s’agit d’une série d’infections dont la cause spécifique est souvent inconnue. Pour plus de précision, il faudrait identifier l’agent responsable. Par exemple, une gastro-entérite causée par un microbe appelé Salmonelle est une salmonellose.
Les microbes (ou virus) qui causent la gastro-entérite sont excrétés principalement par les selles des personnes infectées. Quelque soit le microbe (ou virus) qui cause la maladie, le risque de transmission augmente lorsque les selles sont liquides et fréquentes (attention lors du changement de la couche d’un enfant atteint de diarrhée). La transmission se fait par les mains ou par l’ingestion d’aliments contaminés par des traces de selles des personnes infectées.
Il existe des gastro-entérites bactériennes ou virales. Dans le cas des gastro-entérites aiguës inflammatoires, ce sont des bactéries qui pénètrent dans la muqueuse de l’intestin, provoquant des saignements et une inflammation. Celle-ci s’accompagne d’une sécrétion excessive de liquide à l’intérieur de l’estomac (syndrome dysentérique). Particulièrement redoutables, ces gastro-entérites ne sont heureusement pas courantes.

A quoi sont dues les gastro-entérites?

La plupart des gastro-entérites sont liées à une infection, et parmi elles, l’immense majorité est due à des virus. Elles sont en général bénignes et guérissent spontanément en quelques jours.
Les autres causes sont plus rares: : des allergies à certains aliments ou médicaments, une intoxication par des champignons vénéneux, une contamination par des parasites (amibes), une intolérance à certains glucides… Faites attention aussi aux huîtres : dans certaines régions, des algues toxiques paralysantes peuvent entraîner des troubles digestifs, une faiblesse musculaire, et parfois des problèmes respiratoires.

Les gastro-entérites virales et bactériennes sont transmises par l’alimentation et l’eau de boisson. Les épidémies peuvent être transmises par l’alimentation collective (restaurants, restaurants d’entreprise…). Les germes sont souvent transmis par les mains des personnes qui manipulent les aliments.

Symptômes

Les gastro-entérites débutent souvent brutalement, ses manifestations courantes sont:

  1. les nausées,
  2. la diarrhée,
  3. les vomissements,
  4. les douleurs et crampes abdominales,
  5. dans certains cas, la fièvre qui peut varier de légère à élevée. La durée des symptômes est en général brève, deux à trois jours. Une consultation chez un médecin est nécessaire pour toute gastro-entérite qui se prolonge (il ne s’agit peut être pas d’une banale gastro-entérite virale).

L’étendue des symptômes peut varier selon le microbe (ou virus) responsable. Ainsi, le rota-virus peut causer une gastro-entérite majeure se distinguant par des diarrhées liquides, des vomissements importants, des douleurs abdominales et de la fièvre.
Dans certains cas, les vomissements et les douleurs abdominales seront les seuls symptômes. Les symptômes apparaissent de 24 à 48 heures après l’infection et durent de 12 à 60 heures généralement. Une personnes infectée est considérée comme contagieuse du début des symptômes jusqu’à 48 heures après leur disparition.

Transmission

Les bactéries ou les virus qui causent ces gastro-entérites ont une transmission de type fécal-oral et le plus souvent par des mains souillées par des excrétions fécales ou des vomissures. Certaines contaminations peuvent être dues à l’inhalation des gouttelettes répandues dans l’air lors de vomissements.

Prévention

Une bonne hygiène devrait vous prémunir de tout risque de contamination. Il est donc recommandé de bien se laver les mains avant les repas, et d’éviter d’emprunter les affaires de personnes malades. Il faut également bien nettoyer et désinfecter les surfaces, vêtements et objets souillés en prenant les précautions nécessaires pour ne pas s’infecter en le faisant.

Les personnes en contact avec des malades et celles qui manipulent des aliments et préparent des repas, devraient arrêter de travailler jusqu’à 48 heures après la fin des symptômes, quand elles ont une gastro-entérite.
Traitement
– Dans certains cas exceptionnels (sujets fragilisés), inutile de d’utiliser les antibiotiques, même si la gastro-entérite est bactérienne.
Les antibiotiques ne sont indiqués qu’en cas de suspicion d’une diarrhée bactérienne: forme grave d’emblée, ou prolongée, contexte particulier (retour de voyage tropical), ou notion d’épidémie bactérienne en cours.
– Le risque principal de la gastro-entérite est la perte d’eau et de sels minéraux, par la diarrhée et les vomissements. Cette déshydratation peut être grave, en particulier chez les nouveau-nés et les personnes âgées.
– La principale prescription de régime est donc de lutter contre la déshydratation: il faut boire beaucoup, par petites quantités (pour ne pas vomir), en utilisant des liquides riches en sucre et en sel.
– Pour les nouveau-nés et les nourrissons, il existe en pharmacie des solutions de réhydratation bien équilibrées, il est conseillée de les utiliser.

En dehors de la réhydratation, aucun régime particulier n’a prouvé son efficacité. On n’a en général pas faim lorsque l’on a une gastro-entérite, et une diète de un ou deux jours peut être conseillée …
Le traitement de la gastro-entérite, en dehors de la réhydratation, vise seulement à soulager les symptômes, en attendant la guérison. On peut utiliser des antispasmodiques pour calmer les douleurs abdominales, du paracétamol pour la fièvre, les courbatures et les maux de tête, et parfois des ralentisseurs du transit pour la diarrhée.

Précautions particulières pour l’enfant en garderie, ou à l’école:
l’enfant devrait être exclu de la garderie et dirigé vers un médecin :

  • s’il est trop malade pour participer aux activités quotidiennes;
  • s’il est déshydraté;
  • s’il présente de fréquents vomissements;
  • si ses selles sont trop abondantes pour être contenues dans sa couche;
  • s’il y a présence de mucus ou de sang dans ses selles;
  • s’il fait de la fièvre (température égale ou supérieure à 38°C).

Comment peut-on prévenir les gastro-entérites?
La prévention des gastro-entérites passe par des mesures d’hygiène, que l’on doit respecter partout et en tous temps: lavage des mains avant toute préparation alimentaire, et systématiquement après être allé aux toilettes, respect scrupuleux de la chaîne du froid dans la conservation des aliments, précautions en matière d’eau de boissons en cas de voyage tropical.

Glycémie – Hémoglobine glyquée (HbA1c)
La varicelle (et le zona)