L’aérophagie et les maux d’estomac

Soigner l’aérophagie par les plantes. … L’aérophagie et les maux d’estomac peuvent être soulagés, voire guéris par les plantes.

Des plantes pour vous aider :

  • angélique gélules
  • carboline charbon végétal/fenouil
  • charbon végétal gélules
  • menthe poivrée gélules
  • natura medica sachets digestion
  • fenouil.

L’aérophagie (signifiant littéralement « manger de l’air « ) est un phénomène normal. Il est physiologique de déglutir de l’air lorsque nous avalons des aliments, des boissons ou tout simplement notre salive. La présence d’air dans l’estomac (on parle alors d’oéogastrie) est indispensable à la digestion car facilitant les mouvements de brassage et de contraction de cet organe sur le bol alimentaire.

L’aérophagie, qui existe dès les premiers jours de la vie (importance du rot chez le nourrisson), peut dans certains cas s’exagérer et devenir gênante notamment:

  • lors d’affections rhinopharyngées (ingestion excessive d’air lors du repas ),
  • en cas de troubles de la denture ou de prothèse dentaire défectueuse,
  • au cours de certaines maladies de l’œsophage (méga- œsophage).

L’aérophagie est souvent liée à un abus de bonbons, de sucettes, de chewing-gums ou de tabac.
Chez certaines personnes, il s’agit d’un véritable tic: ingestion inconsciente d’air et émission de rots soulageants.
L’aérophagie est fréquemment le propre de citadins toujours pressés, consommateurs de sandwichs, abusant de boissons gazeuses et d’alcool, énervés, angoissés, tabagiques et insomniaques.

L’aérophagie est un désagrément dans la mesure où elle entraîne une accumulation « excessive » d’air dans l’estomac qui n’a plus rien à voir avec l’aérogastrie « physiologique »

Les ballonnements de la région épigastrique (au-dessus du nombril) et les douleurs (dues à des spasmes) consécutifs à l’aérophagie ne peuvent être soulagés que par des renvois d ‘air (éructation).

L’aérogastrie s’accompagne souvent de manifestions variées: oppressions, palpitations, précordialgies (douleur ressentie dans la région thoracique antérieure gauche au niveau du cœur:  » ça soulève le cœur »), vertiges, angoisse.
Mais l’aérophagie n’est pas la seule cause d’aérogastrie qui peut résulter non seulement d’un remplissage excessif en air de l’estomac, mais aussi d’un défaut d ‘évacuation de cet air, notamment en cas d’anomalies de position, de forme ou de tonus de l’estomac, mais aussi lors d’une hernie hiatale (issue d’une partie de l’estomac hors de la cavité abdominale à travers le diaphragme), d’une gastrite (inflammation aiguë ou chronique de la muqueuse de l’estomac).

Ce qu’il faut faire

  • Prenez vos repas dans le calme et sans précipitation
  • Mastiquez longuement et lentement.
  • Diminuez votre consommation de tabac qui augmente la salivation (entre les repas) et favorise l’aérophagie.
  • Détente, relaxation peuvent améliorer votre « tension nerveuse », voire vous amener à abandonner certains tic
  • Ne pas ignorer une affection rhino-pharyngée chronique (obstruction chronique des fosses nasales).
  • Consultez votre médecin afin qu’il recherche une éventuelle pathologie organique.
  • Consultez votre dentiste mauvaise denture, prothèse défectueuse, etc…, éléments favorisant une mauvaise mastication.
  • Certains produits peuvent vous aider et vous soulager, demandez conseil à votre pharmacien.

Ce qu’il ne faut pas faire

  • N’avalez pas tout rond vos aliments.
  • Ne consommez pas de façon excessive des boissons gazeuses (bière, champagne, eau gazeuse…)
  • Ne mastiquez pas à longueur de journée des chewing-gums.
  • N’abusez pas de certains aliments ayant un fort contenu « gazeux »: soufflés, meringues, blancs d’œufs battus.
Activité d’un antibiotique: comment , pourquoi ?
les vaccins