L’aromathérapie : affections hivernales

Partie de la phytothérapie qui utilise les huiles essentielles

Huile essentielle (HE)

vente huiles essentielles par internet
Résultat de la distillation à la vapeur d’eau des plantes ou arbres aromatiques pour en extraire l’essence. L’ huile essentielle est donc l’essence distillée. Une esence et une huile essentielle sont deux substances différentes tant en nature qu’en composition, notamment en raison des modifications biochimiques que subit l’essence au cours de sa distillation. Toutefois dans l’usage courant, le teme « essence » est souvent utilisé pour parler d’une huile essentielle. Enfin, contrairement à ce que son nom laisserait supposer, une huile essentielle pure et naturelle ne contient aucun corps gras, et est constituée uniquement de molécules aromatiques volatiles.

Phytothérapie

Du mot grec phuton, plante et therapeia, traitement. Traitement des maladies par les plantes. La phytothérapie inclut l’aromathérapie, qui utilise des plantes produisant des essences végétales, et la gemmothérapie qui utilise les bourgeons ou jeunes pousses des tissus végétaux.
Prévenir et soigner les affections hivernales maladies

L’action anti-infectieuse et immunostimulante des huiles essentielles est reconnue depuis très longtemps, de plus, leur utilisation entraine peu de résistances microbiennes. Ceci étant l’effet de leur complexité chimique, et du fait de l’usage simultané de plusieurs huiles.
Il faut savoir que pour chaque huile essentielle, il existe une ou plusieurs voies d’administration privilégiées en fonction de la composition biochimique et des propriétés thérapeutiques (attention: il existe des huiles essentielles contre-indiquées en raison de leur toxicité possible).
Les voies d’administration des huiles essentielles.
La voie orale: les gélules représentent une forme couramment utilisée dans les préparations complexes d’HE, mais leur réalisation demande du temps et de l’expérience, votre pharmacien peut les réaliser sur prescription médicale. Il est plus simple d’utiliser l’huile essentielle pure déposée sur un comprimé neutre à base de substances inactives et inertes (exemple: BUKA 1000 à base de lactose) ou un morceau de sucre (le dos de la mainpeut aussi être utilisé !). La posologie est de 1 à 5 gouttes d’huiles essentielles pures, en 2 ou 3 prises quotidiennes.
La voie percutanée: c’est la voie idéale d’utilisation des huiles essentielles pour une action locale. Les huiles sont mélangées à une huile végétale (avocat, amande douce) à raison de 3 à 7 gouttes pour une cuillère à café. La préparation est utilisée en massages ou frictions (attention, certaines huiles essentielles ne doivent pas être utilisés par cette voie).

La voie respiratoire: des diffuseurs adaptés permettent une micro-diffusion, cependant, pour éviter l’effet irritant d’une atmosphère saturée en huiles essentielles, il est conseillé d’utiliser le diffuseur quelques minutes plusieurs fois par jour (attention: niaouli, thym à thymol, marjolaine, eucalyptus, sarriette et tea-tree ne doivent pas être utilisée par cette voie).
La voie rectale: rarement utilisée. C’est la voie idéale pour enfants, nourrissons et pour personnes intolérantes aux fortes odeurs aromatiques ou au goût des huiles essentielles.

ENFANTS DE PLUS DE
CINQ ANS
VOIE
ORALE
(1 goutte sur
1 comprimé
neutre)
VOIE
PERCUTANEE
frictions sur
le dos et la
poitrine)
VOIE
RESPIRATOIRE
(avec un
diffuseur)
stimulant
général
citron et
ravensare
®Ý
®Ý
prévention
(épidémies
hivernales)
®Ý
®Ý
sapin et
citron
otite
®Ý
autour de l’oreille:
niaouli et romarin
®Ý
rhinopharingite
thym à linalol
et ravensare
eucalyptus et romarin
(ou ravensare)
®Ý
toux quinteuse
cyprès et
citron (ou thym à
linalol)
®Ý
sapin et eucalyptus
radiata
bronchite
ravensare et thym
à linalol
eucalyptus radiata et
romarin
eucalyptus radiata et
romarin
ADULTES

partir de 16 ans)
VOIE
ORALE
(1 goutte sur
1 comprimé neutre, 4 fois par
jour)
VOIE
PERCUTANEE
frictions sur
le dos et la
poitrine)
VOIE
RESPIRATOIRE
(avec un
diffuseur)
prévention
(épidémies
hivernales)
®Ý
®Ý
sapin
grippe
déclarée
®Ý
niaouli, cajeput et
ravensare
eucalyptus radiata et
niaouli
grippe à son
début
cannelle et
origan
eucaluptus globulus
et ravensare
eucalyptus radiata et
ravensare
rhinopharingite
®Ý
eucalyptus globulus
et ravensare
®Ý
sinusite,
rhinite
marjolaine et
revensare ou romarin et
citron
®Ý
eucalyptus radiata et
romarin (ou sapin)
angine
sarriette et citron
(ou romarin)
®Ý
®Ý
toux quinteuses
cyprès et thym
à thymol (ou myrte)
®Ý
®Ý
bronchite
aigüe
cyprès ou
origan ou myrte
cajeput et tea-tree
ou ravensare et eucalyptus
globulus
®Ý
bronchite
chronique
myrte ou
cyprès et thym à
thymol
myrte ou
tea-tree
®Ý

Où les trouver ?

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI de l’aromaphérapie

  • Ne doit pas être utilisée pour traiter les affections de l’enfant de moins de 2 ans,
  • Éviter chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans,
  • Attention, quatre huiles restent proscrites jusqu’à l’âge de 5 ans : cannelle, thym à thymol, sarriette, Eucalyptus globulus.
  • Ne pas laisser les flacons à la portée des enfants.
  • En cas d’ingestion accidentelle, contacter le centre anti-poison le plus proche,
  • Les huiles essentielles ne se dissolvent pas dans l’eau : les verser dans un bain chaud risque de provoquer irritations et brûlures cutanées.
Sommeil & détente
Le charbon végétal