5 façons de découvrir la médecine alternative

Médecine alternative

Les médecines alternatives ont le vent en poupe. Egalement appelées médecines non conventionnelles, elles regroupent toutes les thérapies non conformes à la médecine scientifique occidentale. De nos jours, la terminologie “non conventionnelle” est utilisée de manière très large pour désigner la médecine complémentaire, la médecine populaire, la médecine anthroposophique, etc. Quelles sont les principales thérapies associées à la médecine alternative ?

Médecine alternative : la lithothérapie

La lithothérapie est une thérapie naturelle utilisée depuis les plus anciennes civilisations orientales et occidentales. Elle consiste à utiliser le pouvoir des pierres naturelles. Une pierre peut fonctionner comme un accordeur d’instruments. Par un travail délicat, lent et progressif, elle est capable de s’accorder et d’interagir avec les couches les plus subtiles de notre champ énergétique, échangeant ses notes avec les nôtres et nous aidant à rééquilibrer une disharmonie intérieure ou une basse fréquence. Il existe différentes méthodes pour utiliser les vertus des pierres naturelles et favoriser à travers elles le rééquilibrage énergétique de l’individu.

  • Le contact prolongé : la pierre est toujours portée pendant de longues périodes en contact direct avec la peau (portée par exemple en pendentif ou en bracelet) ;
  • Application temporaire : la pierre est placée périodiquement sur la partie du corps à traiter ;
  • Méditation : avec la pierre portée ou dans la main, on se concentre par la respiration ou la visualisation ;
  • Placement dans l’environnement : des pierres à large spectre d’action, donc de dimensions assez importantes, peuvent être placées dans l’environnement dans lequel vit la personne.

 

 

 

 

Médecine alternative : la phytothérapie

La phytothérapie consiste à utiliser les plantes dans un objectif préventif ou curatif. Si cette médicine alternative connait un certain succès depuis quelques années, il s’agit en réalité de l’une des plus vieilles thérapies traditionnelles. Hippocrate vantait déjà ses bienfaits du temps de son existence.

D’innombrables publications scientifiques ont confirmé que la phytothérapie est efficace, permettant ainsi d’identifier des phytonutriments bénéfiques. C’est le cas, par exemple, de la pétasine et de l’isopétasine, deux éléments actifs que l’on trouve dans la pétasite hybride, une plante avec de nombreuses propriétés. Les polyphénols sont également réputés pour être des phytonutriments puissants. Appréciés pour leurs effets antioxydants, ils sont contenus dans plusieurs fruits tels que les pommes.

Médecine alternative : l’aromathérapie

L’aromathérapie est une médecine alternative qui a la particularité d’être basée exclusivement sur l’utilisation d’huiles essentielles provenant de plantes médicinales. Extraites par distillation, elles concentrent des composants actifs naturels ayant des effets bénéfiques sur la santé. Extrêmement concentrés, elles doivent être utilisées avec modération.

Il arrive qu’une plante médicinale puisse être proposée sous forme de poudre, notamment dans les compléments alimentaires. Il faut noter que ces extraits diffèrent souvent selon leurs propriétés et caractéristiques. C’est le cas de la cannelle, dont les feuilles offrent une huile essentielle à l’action anti-infectieuse. L’écorce est au contraire collectée et transformée en poudre pour être incluse dans la composition de divers compléments alimentaires.

La médecine ayurvédique

Reconnue comme une médecine traditionnelle par l’Organisation Mondiale de la Santé, cette médecine alternative s’intéresse au bien-être du corps et de l’esprit dans une perspective globale. Elle s’appuie sur l’équilibre de trois forces vitales, appelées doshas, qui sont Vata, Pitta et Kapha. Selon les principes de base de l’Ayurveda, un manque d’équilibre entre ces énergies fondamentales est la cause de la maladie.

Pour préserver l’équilibre entre les doshas, la médecine ayurvédique recommande diverses méthodes préventives. Il s’agit notamment du yoga, des massages et des traitements ayurvédiques. Ces derniers sont basés notamment sur des herbes médicinales et de puissants remèdes naturels.

La médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle en Chine est basée sur l’harmonie des flux d’énergie. Utilisée depuis plusieurs siècles, cette médecine alternative prône une bonne circulation du Qi, qui selon la tradition chinoise représente la force fondamentale dans l’univers. De nombreux effets néfastes sur l’organisme sont dus à un déséquilibre des flux énergétiques dont la cause est une circulation altérée du Qi.

Afin de préserver ou de rétablir l’harmonie des flux énergétiques, la médecine traditionnelle chinoise peut s’appuyer sur diverses méthodes telles que l’acupuncture, le massage, les activités énergétiques et les plantes médicinales. La pharmacologie chinoise est l’une des plus complètes au monde. Elle comprend d’innombrables plantes, comme l’astragale, qui permettent à l’organisme d’apporter une meilleure réponse face à des situations de stress.