Les algues comestibles et leurs bienfaits

Les algues comestibles

Publié le : 01 mars 20216 mins de lecture

Malgré l’effort médiatique dont elles bénéficient ces dernières années, en Europe, les algues restent cantonnées au statut d’aliments exotiques. Non seulement elles sont peu consommées, mais aussi, leurs vertus extraordinaires sont peu connues. Dans cet article, nous faisons la lumière sur ces aliments du futur.

Les algues comestibles : qu’est-ce que c’est ?

Une algue est une plante aquatique qui se développe aussi bien en eau douce qu’en mer, principalement dans les zones côtières. Les scientifiques estiment qu’il en existe près de 25 000 espèces sur terre. Par ailleurs, elles seraient les végétaux les plus anciens de notre planète. Ces plantes à la beauté singulière peuvent être de couleur verte, rouge, brune, jaune… Une algue comestible est tout simplement une espèce d’algue qui peut être mangée sans risque d’intoxication alimentaire ou d’empoisonnement. On peut les cuire ou les consommer crues sans craindre de répercussions néfastes sur l’organisme. Elles peuvent aussi être utilisées comme compléments alimentaires bio dans des produits pharmaceutiques.

En chine, au Japon et en Asie du Sud-Est (Philippine, Vietnam…), ces aliments naturels sont considérés comme des fruits de mer, et cultivés depuis le Ve siècle. Le Japon en est le principal consommateur mondial, avec près de 14,5 g d’algues consommées par personne. Elles y sont cuisinées dans des plats mangées au quotidien (salades, ramens, makis…). Ce n’est qu’au milieu du XXe siècle que l’industrie agroalimentaire a découvert leurs propriétés. Depuis, elles sont utilisées comme compléments alimentaires, le plus souvent sous forme de comprimés. Nombreuses d’entre elles sont désormais produites selon le concept de ferme biologique (spiruline, agar-agar, chlorella, wakamé…).

À découvrir également : Super-aliment : les bienfaits de la prune séchée

Les algues renforcent les défenses immunitaires

Les algues sont très riches en antioxydants. Cette propriété leur permet de contribuer au renforcement des défenses du système immunitaire. Ainsi consolidé, l’organisme peut aisément se défendre contre les agressions microbiennes, bactériennes ou virales. Leur apport contribue également à la protection du système cardiovasculaire. Des études récentes ont montré que les algues auraient des vertus anti-cancer. Au cours de ces expériences, il a été prouvé que les nutriments qu’elles contiennent ont la capacité d’inhiber le développement de certaines cellules cancéreuses (cancer du sein et cancer de la prostate notamment). Les résultats de ces expériences ont été confirmés par des études épidémiologiques menées auprès des populations ayant un régime riche en algues.

Ces études ont montré que ces populations présentaient une incidence plus faible des cancers étudiées, comparativement aux populations qui n’en consomment pas. Des nutriments tels que le fucoïdane (sucre produit par les algues brunes marines) participent efficacement à la lutte contre le cancer. Certaines études prouvent qu’il provoque la mort des cellules leucémiques humaines. D’autres soutiennent qu’il boosterait la vitalité et l’agressivité des agents de chimiothérapie traditionnels, contribuant ainsi à l’irradiation des cellules cancéreuses.

Une source importante de micronutriments

Les algues sont des sources importantes de vitamines et de minéraux. Elles sont riches en vitamine D, en vitamines B5, B9, B12, C et K, en magnésium, en cuivre, fer, manganèse, calcium, phosphore et zinc. A travers ces apports en micronutriments, elles contribuent fortement au soulagement de la baisse du tonus dans l’organisme, ainsi qu’à la lutte contre la fatigue. La spiruline est d’ailleurs considérée comme une référence en matière de lutte contre la fatigue. Repérée par la NASA et l’ESA à la fin des années 1980, elle est désormais mondialement reconnue pour ses bienfaits. Certains consommateurs estiment même que ses effets se font ressentir après une seule cure.

Une teneur élevée en fibres

Les algues sont connues pour leurs teneurs intéressantes en fibres. Certaines variétés contiendraient jusqu’à 50% de leur poids sous forme de fibres végétales (lorsqu’elles sont séchées). Certes, les fibres ne fournissent pas de nutriments essentiels, mais elles contribueraient à la prévention des maladies cardiovasculaires. Certaines études indiquent qu’elles participent également au contrôle du diabète de type 2, diminuent le cholestérol sanguin, l’hypertension et l’appétit. Vous vous demandez sans doute comment les fibres contrôlent l’appétit ? Parce qu’elles ont la capacité de prendre du volume une fois consommées. Arrivées dans le tube digestif, elles accroissent le volume du bol gastrique, diminuant ainsi la vitesse de digestion.

Une bonne source de protéines

Certaines espèces d’algues marines seraient de bonnes sources de protéines végétales pour l’alimentation humaine. En effet, il existe des spécimens de Rhodophycées (algues rouges) et de Chlorophycées (algues vertes) dans lesquels on enregistre des teneurs en protéines atteignant les 26 à 35%. En proportion, elles sont aussi riches, voir plus riches en protéines que le soja qui compte parmi meilleures sources de protéines végétales de la planète. Pour ce qui est de la composition en acides aminés, certaines algues vertes renferment des teneurs en acides aminés suffisamment importantes pour assurer une alimentation équilibrée. Elles sont riches en leucine, en isoleucine ou encore en valine. Certaines espèces d’algues marines ont des teneurs en thréonine et méthionine supérieures à la moyenne.

Plan du site