Qu’est-ce que la peau et comment est-elle composée ?

La peau est une membrane qui recouvre le corps humain et constitue le plus grand organe de notre corps avec un poids d’environ 8 – 10 kg et une extension de 1,5 – 2 m. Il est composé de 3 couches : l’épiderme, le derme, l’hypoderme. La peau comprend également ses annexes : les glandes sudoripares, les glandes sébacées, le follicule pileux. L’épiderme, la couche la plus externe. Elle représente la couche la plus externe, en contact direct avec l’environnement. Il s’agit d’un tissu épithélial multicouche, composé de :

kératinocytes 

Cellules qui produisent une protéine fibreuse appelée kératine. Ils naissent, grandissent et meurent en passant de l’état basal à la couche cornée où ils sont éliminés par le processus de desquamation. Ce processus de maturation et migration : la rotation cellulaire se produit en 28 jours environ et est à la base du renouvellement continu de l’épiderme.

Mélanocytes 

Cellules qui produisent la mélanine et la transfèrent aux kératinocytes voisins, les cellules de Langerhans remplissent des fonctions immunitaires, produisant des cytokines qui activent les lymphocytes.

Cellules de Merkel 

Considérées comme des récepteurs sensoriels, capables de percevoir des stimuli tactiles. Le derme, juste en dessous de l’épiderme, situé sous l’épiderme, c’est un tissu conjonctif qui sert de support à la peau et à ses annexes. Son épaisseur est variable, minimum dans les paupières et maximum dans les zones du dos et tend à diminuer avec l’âge. On peut distinguer trois composants dans le derme : les cellules, les fibres et la substance fondamentale

Le derme et les fibres protéiques

– Fibres de collagène :

ce sont les plus abondantes, constituées d’agrégats de fibrilles regroupées en faisceaux parallèles et réparties uniformément sur toute l’épaisseur du derme. Ils exercent une fonction de soutien et confèrent une résistance mécanique au derme.

– Fibres réticulaires :

précurseurs des fibres de collagène,

– Fibres élastiques :

elles forment un large réseau de mailles qui donne de l’élasticité à la peau. L’altération de ces fibres est la principale cause du phénomène des “striae distensae”, et du photo-vieillissement.

La substance fondamentale ; c’est quoi ?

C’est un gel composé d’eau, d’ions, de protéines, de glucose et d’acides mucopolysaccharidiques, dont le plus important est l’acide hyaluronique : une substance capable de retenir l’eau qui favorise l’hydratation de la peau. Sa principale fonction est de répandre les nutriments et l’oxygène. Le derme, contrairement à l’épiderme, est richement innervé et vascularisé. L’hypoderme, sous le derme, constitué d’une couche de cellules adipeuses placées sous le derme, il représente le “coussin” de graisse qui sépare la peau des organes sous-jacents. Ses fonctions sont les suivantes :

A) Circulation de la peau

La pulvérisation de la peau est garantie par un riche système artériel, veineux et lymphatique réparti dans le derme et l’hypoderme. L’épiderme n’a pas de vaisseaux.

B) La couleur de la peau

La couleur de la peau dépend de la présence et de la répartition de la mélanine et varie selon la race. Elle varie en fonction des facteurs suivants :

c) Produits cosmétiques

– Acide mandélique : 

Traitement à base de cyclodextrines pour rendre la peau plus lumineuse, plus ferme et plus claire, réduisant visiblement les rides et les ridules de l’épiderme, tout en agissant sur le mélasme, l’hyperpigmentation et les taches de rousseur,

– Crèmes et sérums 

Produits destinés à protéger, restructurer, hydrater, donner de l’énergie et de la vitalité à la peau du visage, en réduisant visiblement les rides, les ridules et les signes de vieillissement.

* Nettoyage du visage :

produits qui aident à éliminer les résidus de maquillage en éliminant les impuretés et en laissant la peau douce, hydratée et éclatante.

* Soleil :

produits destinés à protéger la peau pendant et après l’exposition au soleil en lui assurant vitalité, hydratation et soulagement et en lui procurant une sensation de fraîcheur immédiate.

L’utilisation de cellules souches végétales dans les cosmétiques
L’huile de tsubaki : beaucoup plus qu’un produit de soin capillaire.