La pharmacie familiale : gérer son contenu

Le médicament n’est pas un produit banal

Tous les médicaments que vous avez à la maison doivent être rangés dans un endroit approprié: « la pharmacie familiale ».
Votre pharmacie familiale ne doit pas être placée dans un endroit chaud et humide comme la salle de bain ou la cuisine. Chaleur et humidité sont peu favorables à une bonne conservation. L’armoire à pharmacie doit être éloignée des produits alimentaires. Elle doit être d’accès facile, mais hors de la portée des enfants. Elle sera toujours fermée à clef.

Votre pharmacie doit contenir ce qui est utile et indispensable, mais rien de plus. Mieux vaut ne pas y engranger les vieux médicaments qui n’ont plus d’utilité.

Classez les médicaments

Dans votre armoire à pharmacie vous avez tout intérêt à regrouper les produits en trois catégories:

les médicaments de première urgence, ceux qui servent à soigner une plaie superficielle, une petite brûlure etc … Attention ces produits vieillissent comme tous lés médicaments. Marquez leur date d’achat sur l’emballage et demandez conseil à votre pharmacien qui vous indiquera quand il faut les renouveler.
les traitements en cours,qui ne doivent pas traîner n’importe où même si vous utilisez plusieurs fois par jour ces médicaments.
les produits d’usage courant qui permettent de traiter des troubles bénins comme les maux de tête ou d’estomac, une douleur musculaire…

Un tri bénéfique

Vous devez régulièrement faire l’inventaire de votre pharmacie. Il faut mettre à part les médicaments dont la date d’utilisation est dépassée (cette date est mentionnée sur l’emballage.).
Ne les jetez pas dans votre poubelle (un enfant pourrait les récupérer) ni dans les toilettes ou votre évier.
Confiez-les à votre pharmacien qui en assurera la destruction. Mais surtout, remettez-lui les médicaments non périmés dont vous n’avez plus l’usage (car vous venez de finir un traitement). Par l’intermédiaire de votre pharmacien ces produits peuvent être envoyés aux pays démunis.
Ne gardez pas les médicaments que votre médecin vous a prescrits pour une maladie qui n’aura pas l’occasion de se reproduire à brève échéance.
L’inventaire de votre pharmacie sera aussi un moment de nettoyage. Car là également la propreté est indispensable.

Que mettre dans votre pharmacie

Médicaments:

  • de l’aspirine ou du paracétamol (en cas de douleur ou de fièvre),
  • un médicament pour la digestion,
  • un médicament contre nausées et vomissements,
  • un médicament pour la diarrhée,
  • un antispasmodique,
  • du sérum physiologique (utile pour le nez ou les yeux),
  • des pastilles contre le mal de gorge,
  • une pommade antalgique, anti-inflammatoire (efficace pour les bosses, contusions, piqûres d’insectes),
  • un antitussif,

Et bien sûr: les traitements en cours

Produits de soins et instruments:

  • pansements adhésifs hypoallergiques
  • compresses stériles (de préférence en emballages individuels), bandages, antiseptiques locaux (alcool, éther, etc…), talc,
  • ciseaux à bouts ronds,
  • une pince à échardes ou une pince à épiler,
  • épingles de sûreté,
  • thermomètre
  • une solution antiseptique.

N’oubliez pas, si besoin est, d’avoir des présentations pour enfants.

Des numéros indispensables

Dans votre armoire à pharmacie (sur la porte par exemple), vous pouvez placer une liste de numéros de téléphone qui vous fera gagner du temps en cas d’urgence:

n° de votre médecin ………………………………………………

n° de votre pharmacien …………………………………………

n° de SOS médecin ……………………………………………….

n° des pompiers ……………………………………………………

n° d’une compagnie d’ambulances ………………………..

n° du centre anti-poisons ………………………………….

n° du centre des brûlures graves ………………………

n° de l’hôpital le plus proche ………………………………

n° du SAMU …………………………………………….

ou de Police Secours ……………………………………..

Attention a la conservation

Une fois ouverts, certains médicaments ont une durée limitée d’utilisation. C’est notamment le cas des collyres (15 jours) pour les yeux et du sérum physiologique (pour déboucher le nez de bébé). D’autres exigent d’être conservés au frais comme les vaccins, ou à l’abri de la lumière. Demandez conseil à votre pharmacien. Quoi qu’il en soit rebouchez toujours soigneusement flacons, bouteilles, tubes, etc…
Si vous conservez un médicament, ne jetez pas son emballage et sa notice. Sur la boîte marquez très lisiblement la date limite d’utilisation.

Quelques précautions utiles

  • Il faut jeter un médicament plutôt que de le prendre sans être certain de son identité.
  • Il faut toujours vérifier l’étiquette avant de prendre un médicament.
  • Il ne faut jamais changer un produit d’emballage.
  • Si vous avez le moindre doute sur la nature d’un médicament, mieux vaut contacter votre médecin ou demander l’avis de votre pharmacien.
  • Tout changement d’aspect, de couleur, d’une préparation pharmaceutique, doit être considéré comme suspect.
Les plantes à risques toxiques
Piqûres et Morsures