Le stress : définition et comment l’éviter ?

Qu’est ce que le stress ?

C’est la réponse de l’organisme à une stimulation ou à une agression
Le stress a les couleurs de la vie il peut être stimulant et nous pousser à vivre, mais il peut être destructeur soit parce qu’il est trop intense et brutal et les capacités d’adaptation de l’organisme sont débordées, soit parce qu’il use nos réserves au jour le jour et nous « brûle » à petit feu.
Les conséquences du stress sur la santé varient selon sa durée, la dose accumulée et les capacités d’adaptation de l’organisme

S’il est difficile d’échapper au stress, il est possible d’éliminer une parti des nuisances qui en sont la cause. Augmenter sa résistance permet d’en réduire les effets néfastes sur la santé.

Comment l’organisme réagit-il face au stress ?

L’organisme s’adapte en plusieurs phases au début une phase d’alarme se traduisant par des symptômes physiques qui varient selon l’individu, l’importance du stress et sa brutalité pâleur, malaise, palpitations, mal au ventre, diarrhée.
Puis survient la phase d’adaptation: les défenses s’organisent pour maintenir l’équilibre interne qui est menacé le moteur « s’emballe », les organes sont sur stimulés et sécrètent plus d’hormones que la normale
Mais si cette phase se prolonge, l’organisme s’épuise il devient de plus en plus vulnérable
Ainsi, un stress qui dure ou qui se répète, est une menace pour l’organisme.

Les causes du stress

Elles sont nombreuses: le stress peut naître d’un excès de stimulation (bruit, promiscuité, conflits conjugaux, pression professionnelle…) comme d’un manque de stimulation (solitude, absence de motivation…).
Enfin, tout changement qui demande adaptation, est un stress (mariage, divorce, retraite…).

Les causes du stress

La fatigue est le symptôme le plus fréquent, mais également l’anxiété, l’irritabilité, la nervosité.
Les troubles du sommeil, la difficulté à se concentrer, à régler des problèmes simples doivent alerter. Puis le mal au dos et à la tête apparaissent.
Enfin, si le stress se prolonge, des manifestations psychosomatiques apparaîtront au point faible de chaque individu (pour certains ce sera une colite, d’autres une éruption cutanée…).
De plus, le stress diminue la résistance aux infections.

Ce qu’il faut faire

Il faut apprendre à s’adapter le mieux possible:

  • Repérer dans la journée les petits plaisirs et en profiter pleinement
  • Ne pas hésiter à exprimer ses émotions, ses préoccupations et à solliciter son entourage dont le soutien moral et affectif est important.
  • Décompresser grâce au sport: il doit être pratiqué à son rythme avec plaisir
  • Si vous n’êtes pas sportif, exercer régulièrement une activité qui fait plaisir.
  • Apprendre à se relaxer.
  • Équilibrer l’alimentation: moins de graisses animales, plus de légumes et de fruits frais.
  • Supprimer alcool et tabac.

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Surestimer ses capacités.
  • Méditer sur les événements passés et entretenir sa culpabilité.
  • Refuser le soutien de ceux qui vous entourent.
  • Hésiter à parler à votre médecin ou à votre pharmacien.

Il existe des plantes médicinales ayant une efficacité pour traiter le stress et la nervosité : (se présentent sous forme de tisane ou en gélules).

Activité d’un antibiotique: comment , pourquoi ?
les vaccins