Les otites “moyennes” : les prévenir et les combattre au mieux !

Les infections de l’oreille sont appelées otites ; le terme “otite moyenne” désigne la région spécifique affectée par les virus ou les bactéries.

Toute infection de l’oreille est appelée otite. On parle d’otite moyenne lorsqu’elle atteint la région de l’oreille moyenne, où se trouvent le tympan, la chambre du tympan, les petits os de l’oreille et la trompe auditive (ou trompe d’Eustache), et se connecte au nez. Dans l’oreille moyenne, le son est amplifié jusqu’à ce qu’il atteigne l’oreille interne formée par la cochlée et les canaux semi-circulaires (ou labyrinthe).

Causes de l’otite moyenne

L’otite moyenne aiguë est causée par des bactéries et des virus qui provoquent une inflammation et/ou une obstruction. Elle survient généralement pendant ou juste après un rhume, une grippe, une infection des voies respiratoires ou de la gorge, en raison du passage de micro-organismes des voies respiratoires vers l’oreille.

Elle peut également survenir en raison d’un gonflement des tubes auditifs dû à des allergies ou à une inflammation. En raison du gonflement, les sécrétions de l’oreille ne sont pas correctement évacuées vers la gorge et s’accumulent dans l’oreille moyenne, rendant la zone favorable à la prolifération des micro-organismes. Il s’agit d’un type d’otite courant chez les enfants, mais il peut toucher des personnes de tout âge.

Les enfants qui vivent avec des fumeurs courent un plus grand risque car ils sont plus sujets aux infections des voies respiratoires. Les enfants atteints du syndrome de Down, ceux qui ont une fente palatine, la fibrose kystique et ceux qui n’ont pas été allaités sont également plus vulnérables à cette infection.

Symptômes de l’otite moyenne

  • Douleur très intense
  • Déficience auditive
  • Perte d’appétit
  • Sécrétion locale
  • Dans les cas les plus graves, une rupture de la membrane tympanique peut se produire et une sécrétion purulente mélangée à du sang est éliminée.

Traitement de l’otite moyenne

Dans la plupart des cas, l’organisme est capable de lutter contre l’otite moyenne. Il est recommandé aux enfants de 6 à 23 mois présentant une douleur modérée dans une oreille pendant moins de 48 heures et une fièvre inférieure à 39℃, et aux enfants de 24 mois et plus présentant une douleur modérée dans une ou les deux oreilles pendant moins de 48 heures et une fièvre inférieure à 39℃.

Les symptômes peuvent être soulagés par des analgésiques, mais consultez votre pédiatre dans le cas des enfants et des adolescents, car certains médicaments ne doivent pas être administrés dans certaines conditions.

L’utilisation d’antibiotiques doit être judicieuse pour éviter la résistance bactérienne, mais un spécialiste peut la recommander en cas de douleur intense ou de fièvre supérieure à 39℃. Les enfants de moins de 6 mois sont souvent candidats à la prise d’antibiotiques avant le temps d’observation, mais seul le spécialiste peut l’indiquer. En général, la fièvre disparaît en 2 ou 3 jours, mais l’audition peut nécessiter plus de temps pour revenir à la normale.

Bien qu’il existe des cas d’observation, il est important de rester attentif à l’évolution du tableau, car si l’infection n’est pas traitée, il peut y avoir une perte totale de l’audition.

Lorsque la perte auditive ne régresse pas, il est recommandé de rechercher s’il existe des signes de rétention de sécrétions derrière l’oreille moyenne. Si c’est le cas, il doit être retiré chirurgicalement par une petite incision dans le tympan, car il peut devenir le foyer d’un autre épisode infectieux ou endommager l’audition.

Recommandations pour le traitement de l’otite moyenne

  • Ne faites pas d’automédication et ne suivez pas les suggestions de vos connaissances pour soulager la douleur de l’oreille
  • Protégez votre oreille contre l’entrée d’eau lorsque vous plongez ou nagez
  • Évitez d’utiliser des cotons-tiges, qui peuvent enlever le cérumen protecteur ou blesser l’oreille
  • Éliminez fréquemment les sécrétions nasales causées par le rhume et la grippe afin d’éviter l’accumulation de mucosités dans le nez et la gorge

Conseils pour prévenir l’otite moyenne chez l’enfant

  • Apprenez à vos enfants à se laver souvent les mains, à éternuer et à tousser dans leurs bras (et non dans leurs mains) et à ne pas partager les objets utilisés pour manger ou boire
  • Lorsque vos enfants ont un rhume ou une grippe, essuyez fréquemment les sécrétions pour éviter une accumulation dans les voies respiratoires
  • Veillez à ce que l’environnement des enfants soit exempt de fumée de cigarette
  • Consultez un médecin si vous et/ou votre enfant souffrez d’une douleur à l’oreille. Un diagnostic précoce est le seul moyen d’éviter les complications
  • Essayez d’allaiter vos enfants au moins jusqu’à l’âge de 6 mois pour développer leur système immunitaire
  • Ne donnez pas le sein ou le biberon à votre bébé en position allongée. Cette position favorise l’entrée de liquides dans le tube auditif
  • Vaccinez votre enfant contre Haemophilus influenzae et Streptococcus pneumoniae

Questions fréquemment posées sur l’otite moyenne

Pourquoi les enfants sont-ils le plus souvent touchés ?

Chez les enfants, les tubes auditifs, qui relient l’oreille au nez, sont plus étroits et ont une position plus horizontale, ce qui rend le drainage des sécrétions plus difficile et favorise la migration des micro-organismes infectieux des voies respiratoires vers l’oreille. De plus, leur système immunitaire est encore en développement et ils restent généralement plus longtemps dans des lieux fermés où il y a du monde – comme les crèches et les écoles -, ce qui facilite la transmission des virus et des bactéries. Les enfants ont également des adénoïdes proportionnellement plus grandes que les adultes, ce qui facilite l’obstruction des tubes auditifs et l’accumulation de sécrétions.

Comment identifier l’otite moyenne chez le nourrisson et le très jeune enfant ?

La douleur de cette infection est très forte, ce qui provoque beaucoup de pleurs, d’agitation et de troubles du sommeil. Certains enfants peuvent indiquer le problème en tirant l’oreille ou en portant fréquemment la main à cet endroit.

Y a-t-il des otites moyennes récurrentes ?

Oui, elle est définie comme le fait d’avoir 3 épisodes en 6 mois ou 4 épisodes en 1 an. Les enfants qui ont leur premier épisode avant l’âge de 6 mois et les nageurs sont plus susceptibles d’avoir ce type d’infection.

Qu’est-ce que l’otite moyenne sécrétoire (séreuse) ?

Elle survient lorsque les sécrétions résultant de l’inflammation causée par une précédente otite moyenne ne sont pas évacuées, restant derrière le tympan. Il s’agit d’un problème qui n’implique pas d’infection et qui ne provoque généralement pas de douleur, mais seulement une perte d’audition. Moins fréquemment, le problème peut être causé par une obstruction du tube auditif due à une inflammation allergique, à une hypertrophie des adénoïdes ou à une tumeur.

 

Le cas particulier de l’otite aquatique ou « de baignade »

Piscine, bain, mer…l’eau de baignade peut pénétrer dans l’oreille et provoquer une otite de baignade. “L’otite de bain” est le nom d’une inflammation du canal auditif externe, qui se produit plus fréquemment en été, en particulier pendant la saison des bains. L’inflammation douloureuse est causée par des germes – principalement des bactéries – qui peuvent pénétrer dans l’oreille avec l’eau du bain.

Otite de bain = inflammation du canal auditif

En particulier lors de séjours fréquents et prolongés dans les lacs ou la mer, il peut y avoir encore de l’eau dans le canal auditif externe. Dans l’environnement chaud et humide du conduit auditif étroit (le chemin du pavillon de l’oreille au tympan), il existe des conditions optimales pour la croissance des champignons et des bactéries.

Après quelques heures seulement, cela peut se manifester par des démangeaisons ou des douleurs. L’inflammation naissante peut s’atténuer spontanément, mais elle peut aussi s’aggraver et se transformer en une inflammation douloureuse de l’oreille moyenne. On compte “l’otite de bain” parmi les inflammations du conduit auditif externe, appelée “otite externe” dans le jargon technique.

Conseils pour un bain sans risques pour les oreilles

Lors de la baignade, du bain ou de la douche, l’eau peut s’infiltrer dans l’oreille. L’eau est généralement inoffensive dans le conduit auditif externe. Il est important de s’assurer que l’oreille sèche rapidement. Pour ce faire, inclinez votre tête sur le côté afin que l’eau puisse s’écouler. Il suffit de tenir une serviette sous l’oreille pour absorber l’eau.

Vous ne devez en aucun cas utiliser des cotons-tiges : La peau adoucie par l’eau sera endommagée.

L’eau qui reste très longtemps dans le conduit auditif et qui adoucit la peau peut provoquer une inflammation. Les inflammations se remarquent par la douleur et doivent être traitées par un médecin !

Le port d’un bonnet de bain protège les oreilles. Cette mesure est particulièrement utile pour les personnes sensibles.

Si votre oreille est endommagée ou si vous venez de vous faire opérer, vous devez veiller à ce que l’eau ne pénètre pas dans l’oreille. Il est préférable d’éviter de nager et de se baigner pendant un certain temps. La prudence est alors également de mise lorsqu’on prend une douche.

 

Otite : quelques remèdes maison naturels et de bons réflexes à adopter

Il existe plusieurs façons artisanales de traiter l’otite qui se transmettent de génération en génération. Ils peuvent être extrêmement utiles pour soulager la douleur, mais ils ne sont pas capables d’atteindre le cœur du problème. Les techniques les plus couramment utilisées sont les suivantes.

  • Deux ou trois gouttes de jus d’oignon chaud dans chaque oreille.
  • Deux ou trois gouttes d’huile d’olive chaude dans chaque oreille.
  • Une tasse de sel ou de riz enveloppée dans une chaussette ou un chiffon, chauffée au micro-ondes et placée dans la partie externe de l’oreille de l’enfant pendant au moins 10 minutes.
  • Quelques gouttes de peroxyde d’hydrogène dans chaque oreille pendant 10 minutes.
  • Une bouteille d’eau tiède placée pendant 10 minutes au contact de l’oreille enflammée.
  • Mettez quelques gouttes de lait maternel dans l’oreille enflammée, au moins toutes les 4 heures.
  • Arrêter de fumer : la fumée de cigarette contient des polluants qui affectent les enfants qui sont plus sujets aux otites.
  • Ne pas garder l’enfant longtemps à l’extérieur, dans des lieux bondés : la maladie touche les enfants dont les défenses immunitaires sont plus faibles.

L’ail et l’oignon pour combattre l’infection

Incroyable antibiotique naturel, l’ail est efficace quand il faut combattre les infections. Et comment ? Ses multiples bienfaits lui permettent de guérir de nombreux maux. Antifongique, antibactérien et antimicrobien, l’ail va s’avérer être le remède idéal pour traiter votre otite. Bien évidemment, préférez de l’ail bio car il contient plus de soufre, qui est le principal composant de ses constituants antiseptiques.

Recette d’un remède maison à base d’ail : Préparez du jus d’ail en mettant des gousses d’ail à cuire. Si possible en cuisson vapeur car elle va faciliter l’extraction du jus. Faites couler 3 gouttes de us d’ail pur dans votre oreille atteinte.

Quant à l’oignon, il regorge de propriétés antibactériennes et antiseptiques. L’oignon est riche en sels minéraux et en composants actifs, l’oignon est recommandé pour traiter l’otite modérée car il aide à combattre les bactéries et aide à soulager l’inflammation.

Recette d’un remède maison à base d’oignon : découpez un oignon frais et de préférence issu de l’agriculture biologique puis enveloppez-le dans un tissu doux et propre. Laissez poser ce tissu bien imbibé de jus d’oignon frais 5 à 10 minutes sur l’oreille atteinte. Pour qu’il pénètre mieux, positionnez votre tête de façon à ce que le jus d’oignon coule bien dans l’oreille.

Otite : des gestes à éviter aussi…

Pour que l’otite soit la moins douloureuse possible et trouve le chemin de la guérison plus facilement, vous devez également éviter :

  • de toucher l’oreille atteinte
  • l’exposition à la fumée de cigarette
  • les courants d’air
  • de mettre de l’eau dans l’oreille
  • les pièces surchauffées
  • de vous moucher trop fort