Super-aliment : les bienfaits de la prune séchée

De nouvelles études montrent que la consommation de pruneaux entraîne une amélioration de la santé osseuse chez les femmes ménopausées. L’une des études pourrait montrer que la consommation de pruneaux peut avoir un effet positif sur la santé des os. Des études publiées précédemment ont déjà montré que la consommation quotidienne de 100 grammes (environ 8 à 10 prunes) de pruneaux californiens pendant un an était associée à une augmentation significative de la densité minérale osseuse (DMO) chez les femmes postménopausées.

L’objectif de l’étude actuelle était de vérifier si 50 grammes (4-5 prunes) de pruneaux peuvent être aussi efficaces et bénéfiques pour la santé que des quantités plus importantes de ce fruit. Les résultats suggèrent que même cette quantité réduite pourrait prévenir la perte osseuse.

Les prunes séchées sont faciles à intégrer dans les régimes alimentaires

Cette découverte est particulièrement intéressante car l’ostéoporose est un problème grave et répandu, tant pour les hommes que pour les femmes, dans le monde entier. Le fait que de simples pruneaux aient des résultats aussi prometteurs dans la prévention de la perte osseuse est une surprise très positive. D’autant plus que les fruits secs peuvent facilement être intégrés dans l’alimentation de chacun en tant que collation, ce qui permet de déployer leurs effets bénéfiques sur la santé de manière pratique.

Les régimes alimentaires contenant des pruneaux sont associés au maintien de microbiomes bénéfiques dans le côlon, ce qui peut réduire le risque de cancer du côlon chez les rats. Les prunes séchées sont riches en fibres alimentaires, c’est pourquoi l’intérêt pour leur effet sur la flore intestinale ne cesse de croître. Des recherches récentes sur les animaux ont montré que la consommation régulière de pruneaux contribue à une modification positive du ratio des différentes bactéries intestinales. La flore intestinale qui en résulte semble réduire le risque de cancérogenèse induite chimiquement dans le côlon du rat.

Des recherches supplémentaires seront nécessaires pour le vérifier, mais les résultats de l’étude sont très intéressants car ils montrent que la consommation de prunes peut constituer une stratégie nutritionnelle viable dans la lutte contre le cancer colorectal.

Les prunes peuvent augmenter efficacement la capacité antioxydante de l’organisme

La consommation d’aliments riches en substances phytochimiques protectrices, y compris celles ayant des propriétés antioxydantes, est généralement considérée comme bonne pour la santé. Dans le cadre d’une petite étude, 20 non-fumeurs et 20 fumeurs âgés de 18 à 45 ans ont participé à deux tests différents. Les travaux ont été menés par des scientifiques de l’Université d’État de San Diego. Le premier test visait à mesurer l’effet des pruneaux sur la capacité antioxydante de l’organisme. Les résultats ont montré que la consommation de pruneaux entraînait une augmentation significative de la capacité antioxydante des fumeurs et des non-fumeurs.

Comme les prunes séchées contiennent de nombreux composés végétaux secondaires ayant des propriétés antioxydantes et donc favorables à la santé, la consommation de ce fruit pourrait contribuer à réduire le risque de maladie chez les fumeurs qui ont du mal à arrêter de fumer.

Les prunes séchées réduisent l’élastase, une enzyme impliquée dans le développement de l’emphysème chez les fumeurs

La même étude a déterminé l’effet des prunes sur l’élastase des neutrophiles dans la deuxième série de tests. C’est un marqueur de l’inflammation pulmonaire, qui est sécrété par les granulocytes et les macrophages neutrophiles quelques minutes après avoir fumé une cigarette.

Les résultats des études pourraient montrer que les fumeurs, 90 minutes après la consommation de pruneaux, ont connu une diminution considérable de l’élastase des neutrophiles. Cet effet n’a pas été observé après la consommation de certains aliments témoins. Cependant, aucun changement significatif de l’élastase des neutrophiles n’a été observé chez les non-fumeurs. Les résultats suggèrent que la consommation régulière de prunes séchées peut réduire efficacement les effets nocifs de l’élastase des neutrophiles chez les fumeurs.

Quel rôle joue la vitamine D dans l’organisme ?
Les bienfaits de la vitamine B12 sur la santé osseuse