Comment lutter contre l’obésité infantile ?

L’obésité infantile est un grave problème auquel la société est confrontée. Il y a plusieurs causes. D’une part, il y a la question de la mauvaise qualité nutritionnelle des aliments. D’autre part, il y a le problème du manque d’exercice physique et de la sédentarité. On a constaté une augmentation des chaînes de restauration rapide ainsi qu’une plus grande tendance à acheter des aliments transformés. Le stress et le manque de temps amènent de nombreuses familles à céder à ce genre de solutions, ce qui entraîne une mauvaise alimentation. Bien que certaines études montrent une diminution de ce pourcentage au cours des dernières années, un dévouement constant est nécessaire. L’effort est essentiellement lié à la combinaison de deux questions fondamentales : une alimentation saine et une activité physique régulière. Pour commencer, rien de tel que de donner l’exemple en faisant parier toute la famille sur un mode de vie plus sain.

L’importance d’une alimentation riche et nutritive

Une bonne nutrition est sans aucun doute cruciale dans la lutte contre l’obésité infantile et, par conséquent, dans l’obtention d’une santé plus grande et meilleure. Il suffit que les enfants changent certaines habitudes et adoptent de nouvelles pratiques dans leur vie quotidienne. Voici quelques exemples de bons comportements alimentaires :
– Mangez plus souvent. Prenez de petits repas tous les 3 h 30 au maximum ;
– Privilégiez les aliments tels que les fruits, les légumes, les produits laitiers et les céréales ;
– Diminuer la consommation d’aliments riches en graisses, en sucre et en sel et augmenter la consommation de poisson ;
– Commencez les repas principaux, déjeuner et dîner par une soupe. Il est riche et rassasiant ;
– Ne remplissez pas trop la plaque et contrôlez les répétitions. En même temps, ne forcez pas l’enfant à manger tout ce qui se trouve dans l’assiette, surtout s’il a suffisamment mangé ;
– Encouragez les petits à bien mâcher leur nourriture et à manger lentement ;
– Inciter à la consommation d’eau 1 à 2 litres par jour, selon l’âge ;
– Limiter la consommation de jus et de boissons non alcoolisées n’autoriser que les jours de fête ou le dimanche, par exemple ;
– Sortez toutes sortes de friandises, de sucreries et de snacks du garde-manger ;
– N’utilisez pas la nourriture comme une forme de punition ou de récompense.

Faire de l’exercice, c’est bien et amusant !

De nos jours, il est de plus en plus difficile de faire bouger les enfants. Et il est très facile de comprendre pourquoi cela se produit : il y a tout un monde de jeux et de jeux en format numérique, qu’il s’agisse de jeux vidéo, de consoles, de tablettes ou simplement de téléphones portables. Tout cela dans le confort du canapé. Il est urgent de contrer cette tendance pour lutter contre l’obésité infantile. Voici quelques idées pour encourager les enfants à être plus actifs :
– Pratiquez des activités physiques en plein air ;
– Stimuler le goût et l’intérêt pour un certain type de sport, individuel ou collectif ;
– Augmenter progressivement le temps consacré à l’exercice physique ;
– Fixer des objectifs. Un enfant doit ajouter au moins 60 minutes d’activité physique par jour, que ce soit en marchant, en courant ou en sautant. La fréquentation des aires de jeux est un bon moyen de stimuler, car elle implique diverses activités et le contact avec d’autres enfants ;
– Fixer des limites aux jeux et blagues qui impliquent la sédentarité et qui, à leur tour, conduisent à l’obésité infantile. Par exemple, jusqu’à 1 h par jour pour les enfants de 2 à 5 ans et jusqu’à 2 h par jour à partir de 5 ans.

Les dangers de l’obésité infantile

Chaque enfant est unique et, à ce titre, les parents doivent essayer de comprendre les besoins caloriques de leur enfant. Ils doivent donc veiller à l’équilibre entre ce qui est consommé et ce qui est dépensé. Ainsi, il y a la garantie d’un poids sain et adapté à l’âge. Lorsqu’un enfant est en surpoids, la porte est ouverte à un certain nombre de problèmes et de maladies non désirées. Les exemples les plus graves sont les maladies cardiovasculaires et le diabète. De plus, l’obésité infantile conduit de nombreux enfants à s’isoler, à se sentir mal à l’aise et à avoir des problèmes d’estime de soi. L’enfance doit être pleine de joies, mais elle doit aussi être une période d’apprentissage et de cimentation de bonnes habitudes. L’alimentation et l’activité physique sont des facteurs fondamentaux pour une vie saine et doivent être inculqués dès le plus jeune âge. 

Ainsi, les enfants d’aujourd’hui céderont la place à des adultes conscients et informés un jour plus tard. Ce n’est pas une tâche facile, mais c’est possible. L’obésité infantile est une réalité qui doit être combattue. Cela nécessite un effort conjoint et constant entre les parents, les enseignants et les professionnels de la santé.

Comment soulager l’érythème fessier ?
Comment protéger votre bébé à la plage ou à la piscine ?