L’épistaxis ou saignement du nez

Définition

Fréquent en hiver, l’épistaxis (communément appelée saignement du nez), est en principe bénin. L’épistaxis est causée par la rupture de très petits vaisseaux dilatés de la muqueuse nasale. La plupart du temps sans conséquence, les saignements de nez se manifestent le plus souvent lors d’un rhume, lors d’un changement d’altitude, lorsque l’air est trop sec, ou lors de grattages intempestifs de la muqueuse nasale.

Signes cliniques

Ils sont très visibles, ils proviennent la plupart du temps de la partie avant du nez et cessent après quelques minutes. Certains saignements proviennent de gros vaisseaux situés à l’arrière du nez. Ces saignements peuvent être dangereux. Ils peuvent survenir après une blessure et sont plus fréquents chez les personnes âgées et souvent attribuables à l’hypertension, une maladie des reins, la prise quotidienne d’aspirine ou à des troubles de coagulation. Habituellement, plus le patient est âgé, plus le saignement est grave.

Traitement et conseils a l’officine

Si une personne se présente à l’officine avec des questions sur les saignements de nez, votre pharmacien peut la rassurer et l’aider avec de simples conseils comme:

  • Se moucher doucement pour évacuer les caillots.
  • Éviter tout effort: pour le confort du patient, il est souhaitable de le faire s’asseoir, le coude calé sur une table ou sur l’accoudoir d’un fauteuil.
  • Comprimer le nez entre deux doigts pendant quelques minutes (5 minutes minimum et une dizaine si saignement abondant ou si consommation d’aspirine auparavant)
  • L’utilisation d’un glaçon posé à la racine du nez peut également favoriser l’arrêt du saignement.
  • Respirer calmement par la bouche. – Cracher le sang présent dans la bouche, car la déglutition du sang provoque des nausées.
  • Mécher le nez avec un pansement coagulant tout prêt ou une compresse imbibée d’eau oxygénée à l’aide d’une pince. L’utilisation d’une mèche grasse (mèche de gaze ou compresse enduite de pommade vaseline) est également possible.

En revanche, certains gestes sont à éviter, il ne faut pas :

  • S’affoler : les saignements de nez sont parfois spectaculaires, mais ils sont rarement graves.
  • Relever la tête pendant la durée du saignement, afin d’éviter d’avaler ou d’inhaler du sang.
  • Se moucher pendant les quatre heures qui suivent l’arrêt du saignement.
  • Prendre de l’aspirine car elle empêche la coagulation du sang.

Si malgré ces premiers gestes, le saignement se poursuit, appelez le médecin. Dans tous les cas, il est préférable de consulter, même secondairement un médecin afin de rechercher la cause ayant favorisée le saignement en plus du traumatisme (comme une tâche vasculaire trop développée ou un angiome), ce qui permet parfois de faire un traitement : cautérisation des vaisseaux, avec un appareil à rayon laser, afin de réduire le risque de récidive.

Prévention

Pour les personnes susceptibles d’avoir des saignements de nez (enfants, personnes âgées), certaines habitudes peuvent être prise afin de les éviter :

  • Gardez l’air plus frais dans votre chambre (de 15 à 17 °C). L’air plus frais est plus humide.
  • Si vous avez le nez sec, prenez une douche. Mettez ensuite un peu de crème grasse type Vaseline dans votre nez.
  • Les gouttes et vaporisateurs nasaux de solutions salines peuvent aider à soulager un nez sec.
  • Évitez de prendre souvent de l’aspirine, à moins que votre médecin vous le prescrive.
  • Si vous avez déjà des problèmes de saignements de nez, essayez de ne pas boire d’alcool ou de boissons chaudes, cessez de fumer et ne mettez pas de compresses chaudes sur votre visage.

Les causes les plus fréquentes sont :

  • La sécheresse (due à la chaleur des maisons pendant les mois d’hiver)
  • Un traumatisme par grattage ou un traumatisme externe du nez
  • Une rhinite croûteuse
  • Des troubles de la coagulation du sang favorisés par les médicaments anticoagulants , l’aspirine, ou certaines maladies du sang.
  • Des dilatations vasculaires ( varicosité ou angiomes) des parois nasales.
  • Des affections comme l’hypertension artérielle, l’insuffisance hépatique ou rénale, le diabète.

Parmi les causes moins courantes, notons les blessures, l’inflammation causée par les rhumes, les allergies et l’usage de drogues comme la cocaïne et l’alcool. Les enfants s’insèrent parfois de petits objets dans le nez. Les gens plus âgés peuvent avoir des problèmes de santé, notamment une maladie des reins, de l’hypertension et des troubles de coagulation (caillots sanguins) ou peuvent prendre des médicaments tels l’aspirine et les AINS ralentissent la coagulation.

Souvent, il n’est pas possible de préciser la cause des saignements de nez.

Les plantes à risques toxiques
Piqûres et Morsures