L’Ostéoporose

Définition

C’est une maladie osseuse caractérisée par une plus grande fragilité de certains os et par la formation de cavités et de canaux dans le tissu osseux. Les os ne fixent plus, ou pas assez le calcium. La personne atteinte d’ostéoporose devient plus vulnérable aux fractures (la plus grave étant celle du col du fémur), aux tassements de vertèbres et autres désordres osseux, L’ostéoporose est ainsi la cause de nombreuses fractures chez les personnes âgées: les os affaiblis ne peuvent plus supporter le poids du corps …

– Cette maladie touche surtout les femmes car, par rapport à l’homme, la femme possède environ 30 % de moins de masse osseuse, ce qui augmente son risque de souffrir d’ostéoporose. Après la ménopause, lorsque les ovaires cessent de produire des œstrogènes, la masse osseuse de la femme diminue beaucoup plus rapidement que celle de l’homme. Il existe aussi une forte prédisposition familiale. Ainsi, environ 30% des femmes ménopausées sont victimes d’ostéoporose, soit près de 3 millions en France. Chaque année, il y a environ : 50 000 fractures du col du fémur (les 3/4 chez les femmes), 35 000 fractures du poignet, 40 000 nouveaux cas de tassements vertébraux. Après une fracture du col du fémur, près de 60% des personnes gardent un handicap chronique.

Le tissu osseux est composé principalement de minéraux. Le tissu osseux de notre organisme se renouvelle constamment. Le cycle complet de réparation du tissu osseux lésé ou affaibli dure environ 100 jours. Les hormones produites par l’organisme (par exemple: les œstrogènes chez la femme), le calcium, et la vitamine D influent sur ce cycle. L’ostéoporose s’installe lorsque la perte de tissu osseux et de minéraux est plus rapide que la formation de nouveau tissu osseux.

Les causes

Cette maladie osseuse existe sous deux formes principales:

– L’ostéoporose primaire est plus fréquente chez les femmes ménopausées, à partir de 50 à 65 ans. Les femmes touchées par une ménopause précoce (avant 45 ans) ou celles qui n’ont jamais eu d’enfants courent également un risque plus élevé d’ostéoporose. Vers l’âge de 75 ans, cette forme touche deux fois plus de femmes que d’hommes.
– L’ostéoporose secondaire se manifeste chez des personnes jeunes et d’âge moyen. Elle peut être causée par les facteurs suivants :
– maladie inflammatoire,
– anorexie,
– entraînement physique excessif – chez la femme, il cause l’arrêt des menstruations , donc la production d’œstrogènes par les ovaires,

Certaines personnes ont davantage de risque. La morphologie est un facteur de risque, par exemple, les personnes de petite taille, minces et pâles de peau. L’hérédité également, ainsi les personnes dont les parents âgés ont subi plusieurs fractures osseuses. Les personnes de race blanche ou asiatique sont davantage à risque que les personnes de race noire.

Certains facteurs liés au mode de vie: tabac, consommation excessive d’alcool et inactivité physique, augmentent le risque d’ostéoporose. Certains médicaments et certaines maladies, dont le diabète, peuvent participer à la perte osseuse.

L’inactivité physique est un facteur aggravant: pour conserver sa santé osseuse, il faut utiliser ses os chaque jour ! Les personnes qui sont actives, ont moins de risque d’ostéoporose, car leurs os, plus sollicités, sont plus résistants, et la perte osseuse due au vieillissement est moins importante. Par contre, pour une personne restant au lit ou inactive pendant une longue période, elle verra sa masse osseuse diminuer très rapidement et augmentera par conséquence, le risque d’ostéoporose.

L’apport insuffisant en calcium est également un facteur aggravant: Pendant la croissance, les enfants et les adolescents doivent avoir un apport alimentaire suffisant en vitamines et minéraux. Pour les os, il leur faudra du calcium et de la vitamine D, leur rôle est essentiel dans la prévention de l’ostéoporose car ces deux éléments permettent de préserver la santé osseuse tout au long de la vie.

Les symptômes

Hormis les analyses sanguines et les examens radiologiques, une douleur vive au dos durant les activités de la vie quotidienne ou lorsque la personne tousse, rit ou éternue, peut faire penser à l’ostéoporose. Dans les cas graves, la douleur se manifeste même lorsque la personne reste debout, sans bouger.

Les complications

Ce sont des fractures osseuses, qui provoquent cette douleur, elles sont la signature de l’ostéoporose. Les os étant affaiblis, ils ne parviennent plus à soutenir le poids du corps, et ils risquent de se fracturer sous l’effet d’une contrainte insignifiante. Les fractures les plus fréquentes sont: la hanche, les vertèbres, le poignet, le bras.

Les examens, le diagnostic

Les analyses de sang et d’urine pour vérifier les concentrations de certaines hormones produites par l’organisme.
La scintigraphie osseuse pour observer l’état des os.
La densité osseuse peut être mesurée par absorptiométrie à rayons X en double énergie, une technique efficace pour évaluer le risque d’ostéoporose.

– Comment prévenir l’ostéoporose ? (La prévention tout au long de la vie)
– Pratiquer des dépistages réguliers dès la ménopause.
– Compenser par un traitement hormonal la chute du taux d’œstrogène chez la femme.
– Avoir un apport alimentaire suffisant en calcium et faire des exercices qui mobilisent les grosses articulations pendant les années de croissance et le plus longtemps possible.
– Respecter quelques règles d’hygiène de vie :pratiquer une activité physique régulière et modérée comme la natation ou la marche.
– Respecter quelques règles d’hygiène alimentaire :

  • Privilégier les aliments lactés, naturellement riches en calcium et les légumes riches en minéraux.
  • Boire une eau riche en calcium ( Contrex, Hépar, etc …).

-Éviter les facteurs favorisant la maladie :

  • Arrêter le tabac.
  • Limiter la consommation d’alcool.
  • Éviter les excès de thé et de café.

La prévention est le meilleur moyen pour lutter l’apparition de la maladie. Il faut préserver la résistance osseuse, pour cela, dès le premier âge, il est indiqué de consommer suffisamment de calcium. D’autre part, il faut faire régulièrement des exercices qui mobilisent les grosses articulations et adopter un mode de vie sain.

Les traitements

Il existe plusieurs traitements contre l’ostéoporose, le risque d’ostéoporose demeure souvent méconnu, aussi existe-t-il plusieurs traitements pour lutter contre cette maladie.
– L’hormonothérapie substitutive (HTS) est utilisée pour traiter les femmes ménopausées. En général, on associe des œstrogènes à une hormone progestative, pour diminuer le risque de cancer de l’utérus. Les œstrogènes contribuent à préserver la densité osseuse aussi longtemps que dure le traitement. Le traitement doit commencer quatre à six ans après la ménopause pour obtenir des effets bénéfiques maximaux. Une autre modalité d’hormonothérapie fait appel à des agents oestrogéniques spécialement conçus à cette fin et appelés « modulateurs sélectifs des récepteurs oestrogéniques » (MSRE); le raloxifène est un des MSRE qui offrent une solution additionnelle à l’œstrogénothérapie substitutive.
– Il existe également des médicaments appelés « bisphosphonates » (étidronate, alendronate, risédronate, …) qui ralentissent la perte osseuse et stimulent la formation de tissu osseux, réduisant par le fait même le risque de fractures.
– la calcitonine: une hormone produite par la glande thyroïde, contribue à renforcer les os; cette hormone est injectée.
– La parathormone (PTH) synthétique règle les concentrations de calcium, et des études font penser qu’elle renforce les os.
– le fluorure de sodium peut favoriser la reprise de la croissance des os, mais seulement celle du tissu osseux spongieux dans les vertèbres. Le tissu osseux plus dur ou plus compact des os des bras et des jambes ne réagit pas à ce traitement. Par contre, son juste dosage est difficile à déterminer, il est controversé, parce que l’absorption d’une trop grande quantité de fluorure risque de nuire à la santé.
– la vitamine D: il n’existe pas encore de preuves scientifiques indiquant que le traitement à l’aide de la seule vitamine D soit efficace dans l’ostéoporose, la prise d’une dose quotidienne de 400 à 800 UI (dose de la plupart des médicaments, associé au Calcium) est sans danger pour la plupart des patients et contribue à prévenir une carence en vitamine D, surtout chez les personnes alitées qui ne sont pas assez exposées à la lumière du soleil.
– les plantes: ALFAFA , BAMBOOSIL

Le traitement par l’association de plusieurs médicaments stimule les mécanismes de renouvellement osseux.

Bien suivre son traitement

Votre médecin, vous a prescrit un traitement. Il est important de le suivre. Pour les femmes arrivant à l’âge de la ménopause, le traitement hormonal substitutif réduit réellement les risques d’ostéoporose. Si les hormones sont prises pendant cinq ans, le risque de fracture du col de fémur ou du poignet diminue de 50%, tandis que le risque de tassement vertébral chute, lui, de 90%.
Il est important de poursuivre son traitement sur le long terme.

Glycémie – Hémoglobine glyquée (HbA1c)
La varicelle (et le zona)