Les principaux modes de contraception

C’est quoi ? Comment
?
Pour qui ?
Quand ?
Comment l’obtenir
?
le
préservatif
masculin

Voir:
« le
préservatif »
Cette gaine en latex se pose sur
le pénis en érection
avant pénétration et
retient le sperme. Il est à
usage unique: il faut changer de
préservatif à chaque
rapport sexuel . Signe particulier:
le préservatif est le seul
contraceptif qui protège du
Sida et des autres maladies
sexuellement transmissibles
(MST).
Pour tous et à tout âge
de la vie. Il sert à se
protéger et à
protéger son partenaire. Mais ne
pensez pas qu’il ne sert qu’à
ça. Il peut être un moyen
de contraception à lui tout
seul, à condition de le choisir
de qualité (utiliser le label
CE) et de bien s’en servir à
chaque rapport sexuel.
Efficacité: 95% s’il est bien
utilisé.
Toujours au début d’une
relation et à chaque changement
de partenaire. Jusqu’à ce que
les deux partenaires soient sûrs
de leur
séronégativité:
test de dépistage du VIH
négatif et pas de prise de
risque depuis plus de 3 mois.
Partout, y compris dans la rue en
distributeurs automatiques, et sans
ordonnance. Bon à savoir:
l’usage du préservatif est plus
efficace et plus agréable avec
un gel adapté (gel non gras en
vente en pharmacie).
la pilule
contraceptive

Voir:
« j’ai
oublié de prendre ma pilule
! »
C’est une association d’hormones
très proches de celles produites
par les ovaires (oestrogènes et
progestérone) qui bloque
l’ovulation. Leur composition varie,
leur couleur aussi, et le choix est
assez large pour être sûre
de trouver la sienne ou pour en
changer. Attention: prise
régulière, gare aux
oublis !
Pour les femmes c’est le mode de
contraception le plus répandu en
France: une femme sur deux l’utilise.
C’est aussi le plus sûr: 99,5%
d’efficacité.
Elle doit toujours être
utilisée avec un
préservatif dans une relation
qui commence ou passagère, et
aussi longtemps que l’on n’a pas tous
les deux les résultats du test
de dépistage du Sida.
La pilule s’achète en
pharmacie. Il faut une ordonnance d’un
médecin qui vous dira comment la
prendre. Attention: l’association
pilule-tabac augmente le risque
d’accidents cardio-vasculaires.
C’est quoi ? Comment
?
Pour qui ?
Quand ?
Comment l’obtenir
?
le
stérilet
C’est un petit objet en plastique
placé dans l’utérus.
C’est un médecin qui le pose,
qui le contrôle une fois par an
et qui l’enlève quand on le
souhaite.
Généralement
conseillé aux femmes qui ont
déjà eu un enfant. Choisi
par 16% d’entre-elles. Très
sûr: 97 à 99%
d’efficacité. Très
pratique: plus besoin d’y penser tous
les soirs.
Il doit toujours être
utilisé avec un
préservatif dans une relation
qui commence ou passagère et
aussi longtemps que l’on n’a pas tous
les deux les résultats du test
de dépistage du Sida.
Le stérilet s’achète
en pharmacie sur prescription du
médecin, qui le pose, le
contrôle une fois par un et
l’enlève quand vous le demandez.
Bon à savoir: certains
stérilets peuvent être
gardés 5 ans.
les
spermicides
Sous forme de crèmes,
d’ovules, ou d’éponges, les
spermicides se placent dans le vagin
quelques minutes avant la relation
sexuelle et détruisent les
spermatozoïdes. Important:
crèmes et ovules doivent
être mis avant chaque
pénétration. Les
éponges, elles, sont efficaces
pendant 24 heures.
Pour les femmes qui ne prennent pas
la pilule ou qui n’ont plus de
stérilet, les spermicides
peuvent être une solution.
Attention: 75% d’efficacité
seulement.
Ils doivent toujours être
utilisés avec un
préservatif dans une relation
qui commence ou passagère, et
aussi longtemps que l’on n’a pas tous
les deux les résultats du test
de dépistage du Sida.
Les spermicides sont en vente en
pharmacie sans ordonnance.
C’est quoi ? Comment
?
Pour qui ?
Quand ?
Comment l’obtenir
?
la
contraception
d’urgence
On l’appelle aussi « pilule du
lendemain » C’est une méthode de
contraception ne peut pas remplacer une
contraception régulière.
Son utilisation doit rester
exceptionnelle. Son efficacité
n’est pas totale mais si vous avez
oublié votre contraception et
que vous craignez d’être
enceinte, elle peut vous permettre
d’éviter une grossesse non
désirée. Sachez qu’elle
peut provoquer des nausées.
Pour toutes en cas d’urgence
(rapport sexuel non
protégé, oubli de pilule,
préservatif qui a
craqué…), quel que soit le
moment du cycle. Attention: la pilule
du lendemain ne remplace pas les autres
modes de contraception. Elle ne
protège pas du virus du Sida. Et
elle n’est efficace que dans 75
à 80% des cas.
Combien de temps pour réagir
? Au plus vite. Le(s) premier(s)
comprimé(s) doit être pris
le plus tôt possible et
impérativement dans les 72
heures (3 jours) après le
rapport, le(s) suivant(s) entre 12 et
24 heures plus tard. Bien suivre les
instructions de la notice.
Au-delà des 72 heures, consultez
un médecin.
En vente libre en pharmacie.
Attention: cette pilule ne
protège pas les rapports sexuels
suivants; utilisez un autre moyen de
contraception. Choisissez votre
contraceptif et utilisez
systématiquement un
préservatif aussi longtemps que
vous n’avez pas tous les deux les
résultats du test de
dépistage du Sida.
Les plantes à risques toxiques
Piqûres et Morsures