L’urticaire

URTICAIRE. n. f. Terme de Médecine. Éruption qui donne des démangeaisons assez semblables à celles que produirait l’application de feuilles d’orties sur la peau.
(Dictionnaire de L’Académie française, 8° Edition (1932-5)

Qu’est-ce qu’une urticaire ?

L’urticaire est une démangeaison caractéristique. Elle augmente avec le grattage: plus on gratte et plus on a envie de gratter. Cela fait apparaître des gonflements plus ou moins importants, localisés à la partie de peau qui gratte: les papules urticariennes. Les papules sont plus blanches que la peau alentour qui est rouge. A force de gratter, des excoriations, c’est-à-dire des griffures sanglantes, peuvent apparaître et s’infecter (doigts sales).

Qu’est-ce qui démange ?

Le contact d’un irritant provoque la libération d’histamine. L’histamine est une molécule contenue dans les globules blancs qui fait gonfler la peau et gratte énormément. Le grattage accentue la libération d’histamine, mais cela dépend aussi des individus. Certaines personnes libèrent plus d’histamine que d’autres et peuvent faire des urticaires géantes.

Est-ce une allergie ?

Oui, l’urticaire est une des formes courantes de l’allergie L’irritant responsable, toujours le même, s’appelle un allergène. L’urticaire localisée n’est pas dangereuse mais très désagréable, c’est une petite allergie localisée. Les urticaires géantes sont rares et plus graves, surtout chez les cardiaques. La plus grosse allergie s’appelle un choc anaphylactique, on peut en mourir.

Où se trouvent les allergènes ?

Les allergènes sont très répandus. Les pollens d’arbres, de graminées et de fleurs donnent le rhume des foins ou de l’asthme. Les orties, beaucoup insectes tels les moustiques et les chenilles donnent des urticaires localisées. Les hyménoptères (guêpes, abeilles, frelons) provoquent quelquefois des allergies bien plus graves que de l’urticaire simple. il faut alors immédiatement demander un secours médical ou le Samu. De nombreux aliments contiennent des allergènes: les fraises en contiennent peu, mais les tomates, le soja, la cacahuète et surtout les crustacées et le thon en contiennent beaucoup plus.

Contre l’urticaire ?

Il y a les pommades, les crêmes et les comprimés par la bouche. Les médicaments les plus efficaces sont les anti-histaminiques, car, comme leur nom l’indique, ils bloquent la libération d’histamine. Cependant, ils ont des effets sur la vigilance: un comprimé d’anti-histaminique fait dormir, d’autant plus si on absorbe de l’alcool. Une urticaire localisée sera donc traitée par un anti-histaminique soit en crême, soit en comprimés. Une urticaire géante est toujours du ressort du médecin, à consulter tout de suite.

Glycémie – Hémoglobine glyquée (HbA1c)
La varicelle (et le zona)