Quel est le rôle du délégué pharmaceutique ?

Délégué pharmaceutique

Le délégué pharmaceutique est un métier encore peu connu. Il s’agit d’un commercial spécialisé dans la vente des produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques. Mais quelles sont les qualités nécessaires pour accéder facilement à ce poste ? Quel type de diplôme doit-on avoir pour pouvoir postuler ?

Quelles sont les missions d’un délégué pharmaceutique ?

Le délégué pharmaceutique peut prendre plusieurs noms à l’instar de représentant médical, délégué médical, commercial de santé, visiteur médical ou délégué hospitalier. Il a pour rôle de promouvoir les produits pharmaceutiques, gérer le portefeuille client et rédiger des rapports hebdomadaires. Il prend également les commandes et s’assure que les produits et matériels médicaux parviennent aux bénéficiaires. Pour cela, il peut être amené à réaliser des visites sur place ou en province pour faire la promotion de médicaments et tous autres produits pharmaceutiques. Le délégué pharmaceutique travaille généralement au sein d’un laboratoire pharmaceutique ou d’une entreprise de matériel médical. Étant un technico-commercial, il est l’intermédiaire direct entre le laboratoire et les officines de pharmacie. Plus tard, il peut devenir responsable de région, responsable de secteur, directeur commercial ou responsable produit.

Il passe la majeure partie de son temps en déplacement, dans les bureaux de ses clients. C’est donc un métier adapté aux personnes passionnées par le monde de la santé et qui ne souhaitent pas être cloitrées au bureau 8 heures par jour. De plus, le salaire de base est très motivant, car un débutant gagne quelques milliers d’euros par mois. De plus, il perçoit des commissions selon le volume de son chiffre d’affaires. Une voiture de fonction est également mise à sa disposition. Tout au long de sa carrière, il peut tisser de nombreuses relations suite à ses rencontres avec différents clients. Enfin, le secteur recrute toujours. Le seul inconvénient est qu’il faudrait adapter son emploi de temps aux horaires des clients, ce qui n’est pas toujours évident. Pour être opérationnel rapidement, il vaut mieux suivre une formation adéquate. Rendez-vous sur keyce-sante pour plus d’informations.

Quelles sont les qualités requises pour exercer le métier ?

Pour devenir un délégué pharmaceutique, à part la formation déléguée commerciale pharmaceutique, il faudrait avoir les qualités d’un commercial : une grande capacité de persuasion et de négociation, une bonne connaissance de la relation humaine et une grande capacité d’écoute. La maîtrise des techniques de vente sera un atout non négligeable pour mieux vendre les produits pharmaceutiques, parapharmaceutiques et les matériels médico-chirurgicaux. En même temps, il doit être capable de gérer les stocks et connaitre parfaitement les produits qu’il vend : marque, qualité, prix… En outre, un postulant à ce titre devra avoir une bonne capacité d’analyse ainsi qu’une bonne condition physique, vu le nombre de déplacements qu’il devra effectuer dans l’exercice de ses fonctions. Bref, sa journée sera toujours chargée puisqu’il va enchaîner les rendez-vous, il pourra même travailler jusqu’à 19 h.

Par ailleurs, être à l’aise à l’oral et être un bon négociateur, c’est aussi un challenge, sans oublier que le délégué doit aussi être rigoureux, méthodique et bien organisé. En tout cas, avec l’explosion des compléments alimentaires et des médicaments génériques, ce secteur connait un succès croissant depuis plusieurs années. Vous ne risquez donc pas de rester au chômage longtemps. Enfin, une grande disponibilité s’avère nécessaire pour s’adapter aux besoins de la clientèle.

Quel type de formation suivre ?

Jusqu’à présent, il n’y a aucun diplôme officiel reconnu pour accéder au poste de délégué pharmaceutique. Cependant, pour maîtriser les procédés du métier, il faudrait suivre une formation. La certification est d’ailleurs un atout fondamental pour optimiser vos chances de trouver un emploi. Néanmoins, les écoles de formation sont très exigeantes et requiert la détention d’un baccalauréat au moins ou d’une expérience professionnelle de plusieurs années dans le domaine médical ou de la vente pour suivre la formation. Selon le centre, la durée peut aller de quelques mois à 2 ans et la formation est normalement validée par un stage. Les modalités d’admission peuvent aussi différer, mais dans la majorité des cas, il faudrait déposer un dossier de candidature à temps, répondre à un test de connaissance et réussir l’entretien. Après, le dossier fera l’objet d’une sélection minutieuse. Une fois admis dans une école privée, une partie du temps sera consacré à l’enseignement théorique et une autre aux stages. Avant de clore, pour financer une formation visiteur médical, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, n’hésitez pas à utiliser votre congé individuel de formation ou votre CPF.

Attention ! Toutes les écoles ne se valent pas. L’idéal, c’est d’opter pour un établissement reconnu par l’État et sanctionnant avec une certification inscrite au RNCP. C’est un gage d’efficacité.

Conseils pour trouver une pharmacie de garde à Paris
Comment favoriser de tomber enceinte ?