Aliments fonctionnels : au-delà de simples ingrédients

Avez-vous déjà entendu parler des aliments fonctionnels ? En plus d’avoir des fonctions nutritionnelles, ces aliments sont responsables de produire des effets métaboliques et physiologiques qui agissent en faveur de la santé. Apprendre à les intégrer dans votre alimentation peut vous aider à adopter un mode de vie plus sain.

Que sont les aliments fonctionnels ?

Les aliments fonctionnels sont ceux qui offrent des avantages pour la santé, en plus d’avoir les fonctions nutritionnelles de base. Par exemple : les aliments à plus forte teneur en fibres, comme l’avoine, le pain complet et le riz brun. Ils peuvent contribuer à réduire les maladies chroniques et dégénératives telles que le diabète de type 2 et le cancer

Les aliments fonctionnels sont toutefois différents des aliments considérés comme enrichis. Les aliments enrichisants sont ceux qui sont composés de nutriments afin d’améliorer leur valeur nutritionnelle. comme les aliments enrichis en calcium. Ce processus ne fait que rétablir la quantité de nutriments perdus lors de la transformation de l’aliment, rendant sa valeur nutritionnelle égale ou même inférieure à celle du produit à l’état naturel.

Il est important de souligner que pour être considérée comme fonctionnelle, la denrée alimentaire doit répondre aux spécificités requises par l’Anvisa (Agence nationale de surveillance de la santé), qui est chargée d’enregistrer ces produits sur le marché. C’est-à-dire qu’il doit contenir une propriété fonctionnelle scientifiquement prouvée.

Les doutes sur les aliments fonctionnels

Pour la plupart des gens, les aliments fonctionnels sont synonymes d’aliments sains. Ils le sont, mais il y a d’autres facteurs à prendre en considération. Santolim en précise les principaux :

Il eciste des aliments industriels fonctionnels ,mais nous devons être conscients de leur efficacité réelle. Pour qu’elles aient un effet, il est essentiel de maintenir une alimentation équilibrée et de suivre correctement le mode de consommation détaillé sur les étiquettes.

Parmi les meilleurs aliments fonctionnels on peut citer :  citons,l’avoine, les noix du Brésil, les noix de cajou, les noix, les graines de lin, le soja, le poisson en général, les cerises, les mûres, les framboises, les myrtilles, le raisin pourpre, les olives, les avocats, l’huile d’olive, le thé vert et le vin rouge.

Les aliments fonctionnels peuvent-ils être consommés à volonté ? Tout ce qui manque ou est en excès est mauvais pour le corps. Il est donc recommandé de consommer les aliments fonctionnels en quantités adéquates, en suivant un menu préparé par un nutritionniste.

Les aliments nutraceutiques on les appelle “aliments en capsules”, car ils ne sont pas consommés à l’état naturel. Les aliments nutraceutiques aident à prévenir des maladies telles que l’ostéoporose, le cancer et les problèmes cardiovasculaires, tout en apportant des bienfaits aux ongles, à la peau et aux cheveux.

Les aliments nutraceutiques peuvent être inclus dans le régime alimentaire sous forme de thé ou de compléments alimentaires sous forme de gélules.

Il convient de noter que les aliments fonctionnels sont consommés sous leur forme naturelle et ne présentent donc aucune contre-indication. Les nutraceutiques, en revanche, parce qu’ils contiennent des principes actifs isolés dans des capsules, doivent être prescrits par un professionnel de la santé par le biais d’une évaluation clinique et de tests de laboratoire.

Types d’aliments fonctionnels

– Isoflavones : on les trouve dans le soja et ses dérivés. Ce type d’aliments a une action œstrogénique et prévient le cancer.

– Acides gras oméga-3 : aident à réduire le cholestérol et ont une action anti-inflammatoire. On les trouve dans des poissons tels que le saumon, le thon, les anchois, le hareng et les sardines.

– Acide a – linolénique : est un acide qui stimule le système immunitaire et a une action anti-inflammatoire. Il est présent dans les huiles d’amande, de noix et de lin, de colza et de soja.

–  Flavonoïdes : les flavonoïdes agissent pour prévenir le cancer et ont des actions anti-inflammatoires et antioxydantes. Ils sont présents dans les agrumes, le soja, les tomates, les poivrons, les cerises et les artichauts.

– Tannin : à l’action antiseptique et antioxydante, le tanin se trouve dans la pomme, le raisin, la noix de cajou, la sauge et le basilic.

-Sulfures d’allyle : ils sont présents dans l’ail et l’oignon. Ils contribuent à réduire le cholestérol et la pression artérielle, ainsi qu’à améliorer le système immunitaire et à prévenir le cancer de l’estomac.

– Fibres solubles et insolubles : elles sont responsables de la prévention du cancer du côlon, de l’amélioration de la fonction intestinale, du contrôle du glucose sanguin et du traitement de l’obésité. On les trouve dans les céréales complètes, les légumineuses et les légumes à tige.

– Indols et isothiocyanates : les aliments tels que le chou-fleur, le brocoli, le radis et la moutarde contiennent des indols et des isothiocyanates, des inducteurs d’enzymes qui préviennent certains types de cancer, notamment le cancer du sein.

–  Catéchines : réduisent le risque de cancer et de cholestérol et renforcent le système immunitaire. Les catéchines sont présentes dans le thé vert, les cerises, les framboises, les mûres, le raisin pourpre, la myrtille et le vin rouge.

–  Prébiotiques : activent les microfibres intestinales et favorisent le bon fonctionnement de l’intestin. Ils sont extraits de légumes tels que la racine de chicorée et la pomme de terre Yacon.

– Probiotiques : les probiotiques stimulent les fonctions gastro-intestinales et réduisent le risque de constipation et de cancer du côlon. Ils sont présents dans les laits fermentés et les yaourts. 

Les aliments fonctionnels aident à prévenir divers types de maladies et contribuent à une alimentation riche en nutriments. La consommation de ces aliments doit se faire de manière équilibrée et avec l’ingestion d’eau

Consacrez un peu de temps uniquement aux repas, c’est-à-dire rien à manger en regardant le téléphone portable ou la télévision. Il est également important de réduire la quantité de sel dans les plats. Pour augmenter la consommation de fruits, légumes et légumes verts, choisissez un jour de la semaine pour aller au marché avec les achats déjà prévus.

Quel rôle joue la vitamine D dans l’organisme ?
Les bienfaits de la vitamine B12 sur la santé osseuse